David Kimelfeld Emmanuel Macron Gérard Collomb
© Tim Douet

Campagne de Macron à Lyon : une nouvelle facture confirme les doutes de LR

Les élus Les Républicains ont essayé de louer la péniche la Plateforme pour une soirée en janvier. Le devis qui leur a été proposé est bien plus élevé que celui qui avait été facturé à En Marche au début de la campagne des présidentielles en 2016.

Emmanuel Macron a-t-il profité de faveur à Lyon durant sa campagne de 2016 ?  Un nouveau document, publié par nos confrères des Potins d'Angèle, que nous nous sommes procuré vient appuyer la thèse d'une ristourne accordée au parti La République en Marche lors du meeting fondateur du mouvement à Lyon le 7 septembre 2016. Ce soir-là, sous la houlette de Gérard Collomb, qualifié à l'époque de “premier des marcheurs”, le parti avait bénéficié d'un tarif très avantageux de 996 euros TTC pour une location de 18 heures à minuit. Pour fêter leurs vœux 2019, les Républicains du Rhône ont eux aussi sollicité les services de la péniche. Un devis de 6814,5€ TTC leur a été proposé. Un chiffre assez proche de celui qui avait été présenté à Michel Havard en 2013 durant la campagne des municipales : 7 117,99 euros TTC. Une augmentation de 680 % par rapport au meeting d'En Marche alors que la loi autorise des rabais allant jusqu'à un maximum 20 %. “Ça confirme qu’il y a un tarif Macron/Collomb et un tarif pour les autres. C’est de la politique entre copains”, dénonce Alexandre Vincendet, le président du parti Les Républicains du Rhône, à l’origine de l’ouverture de l’enquête judiciaire.

Des différences de précision

Le cabinet de Gérard Collomb avait assuré l’an passé que le prix catalogue de 3000€ pour la location des lieux vaut “pour un événement de type mariage, de 15 heures à 4 heures du matin, un week-end, en incluant des prestations que nous n’avons pas sollicitées”. Rien de comparable, “avec une location de 2h30 avec en appui, une vingtaine de bénévoles d’En Marche”. En effet, la location des lieux sans les diverses prestations a été facturée entre 3 500€ et 3800€ lors dans les deux devis faits aux Républicains. Pas pour deux mariages, mais pour des soirées se déroulant de 19h à 23h. Un montant auquel a été ajouté de nombreuses dépenses incompressibles : montage et installation (118€), nettoyage (155€), responsable de bord (180€), agents et service de sécurité (153€), Hôtesses (132,75€), sonorisation chapiteau (240€), vidéo projection (295€), projection d'un logo (460€). “Nous avions pourtant essayé de tirer les prix vers le bas, en proposant de faire nous-mêmes le service. Mais il y a des prestations imposées, comme le son, la lumière ou la sécurité. Leur tarif était inabordable pour nous. Nous nous sommes donc rabattus sur la Cité internationale”, se souvient Damien Gouy-Perret, qui dirigeait la campagne municipale de Michel Havard en 2014.

Autant de frais qui ne figuraient pas dans la facture d'En Marche malgré la présence ce soir-là d’une sono et d’un vidéoprojecteur. La facture versée aux comptes de campagne d’Emannuel Macron est bien plus laconique. On y retrouve seulement une ligne “location 785€” et une autre “remise commerciale (-1100€)”. “Les participants à la soirée ont tous réglé eux-mêmes leurs consommations au bar, et c’est l’exploitant de 'La Plateforme' qui a récolté la recette de ces dernières ce qui explique très logiquement la remise commerciale sur la 'prestation bar' qui a été réalisée au bénéfice exclusif de l’exploitant et non de l’organisateur”, expliquait à l'époque le cabinet de Gérard Collomb à France info. Pour justifier son prix, le lieu de réception confiait à Lyon Capitale “avoir loué la salle 700 euros, car nous étions sur une période de bouclage ; il nous restait des dates à vendre. À une semaine d'un événement, si nous n'avons rien, nous faisons des remises. Pour la soirée En Marche, nous nous sommes adaptés à leur budget, en nous disant qu'il valait mieux recevoir un événement que de rester fermé.”

Pas de taxe eco-fluviale ?

Autre différence entre les deux factures, la présence d'une taxe eco-fluviale payée au Grand Lyon dans le devis adressé aux élus LR. Taxe qui ne figurait pas dans la facture envoyée à la métropole puis à En Marche en 2016. Cette taxe dans le devis de 2019 de LR est de 295,00 €. Elle était de 190€ lors en 2013 lors de la campagne de Michel Havard. Contactés pour savoir pourquoi cette taxe ne figure pas sur la facture de 2016, les responsables de la Plateforme n'ont pas pu être joints ce mardi. Selon le parquet de Lyon, l'enquête ouverte sur le financement de la campagne d’Emmanuel Macron à Lyon est toujours en cours et les investigations se poursuivent.

Devis adressé par la Platef... by on Scribd

à lire également
1 commentaire
  1. Galapiat - 15 janvier 2019

    Une location 996€ soit 7 fois moins chère
    La différence de 5818€ a bien du être récupérée par des transactions "inconnues"

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut