Bayrou a-t-il tué le centre ? Damien Abad (Nouveau centre) répond (5/5)

A Lyon, les divisions apparues lors des municipales sont toujours d'actualité et aucun signe ne laisse entrevoir que les familles MoDem vont se réconcilier. A Lyon, on peut se demander si le centre et le MoDem en particulier ne se suicident pas. Toute la semaine, un élu centriste répond à cette question

Ce week-end : Damien Abad. Depuis le mois de juin, il est député européen, élu sur une liste UMP, dans la région Sud-Est. A la demande d'Hervé Morin, le patron du Nouveau centre, il s'occupe aussi de monter une antenne forte de son parti à Lyon. Pendant la campagne présidentielle de 2007, il travaillait pour le candidat Bayrou. Avant de quitter le MoDem après les législatives.

" Je pense que François Bayrou a tué le MoDem. Sa stratégie de départ, un centre autonome, était la bonne mais aujourd'hui, il est dépourvu d'alliances. Il est seul. Ses 17 % des présidentielles se sont transformés en 3 parlementaires donc oui, il a tué le centre. En faisant des alliances, il aurait pu avoir 60 députés. C'est dommage, il a une bonne vision de la société mais il a raté des étapes, il s'est coupé des militants de l'UDF et de parlementaires qui lui auraient permis d'exister. Le problème du centre, c'est qu'il s'agit d'une coalition d'égoïstes. Nos idées sont majoritaires mais ne sont pas représentées. Sur un scrutin, c'est difficile de se présenter tous unis. J'aimerai bien que sur une élection, on se rassemble pour pouvoir se compter. Aujourd'hui, le centre est victime de la lubie présidentielle de François Bayrou ".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut