cecile michaux
© Marianne Shehadeh

Alternances et abstentions : une claque pour la gauche ?

Cécile Michaux, troisième sur la liste PS qui a perdu dans le 6e arrondissement de Lyon dès le premier tour, analyse la situation sur le plan local et national. Entre les villes qui passent à droite et le taux record d’abstention, la gauche prend-elle une claque ?

 
Alternances et abstentions : une claque pour la gauche ? by Lyon Capitale

à lire également
La banlieue cossue de Lyon est, elle aussi, impactée par les effets indésirables du dynamisme de la métropole de Lyon. Les problématiques sont nombreuses à quelques mois des municipales et aussi métropolitaines, où plusieurs figures vont sans doute viser la circonscription métropolitaine.
2 commentaires
  1. CMichaux - 31 mars 2014

    Je n'étais pas tête de liste, mais troisième sur la liste du 6e. Merci de corriger! Cécile Michaux

  2. Eng. LAFERRIERE - 31 mars 2014

    Bonjour.Les politiques veulent culpabiliser les abstentionnistes de ne pas faire leur devoir citoyen. C'est faux. Ce sont des votants blancs que le despotisme ne veut pas comptabiliser. A quoi bon se déranger alors ?Eng. LAFERRIERE

  3. Marianne - 31 mars 2014

    C. Michaux : La maladresse a été corrigée, merci de votre commentaire.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut