Activité de votre député : le loquace Thierry Braillard

SÉRIE : Cet été, Lyon Capitale s’est intéressé aux députés du Rhône. Activité, dépenses, petites histoires, coups d’éclats et déconvenues. Qui est vraiment le député de votre circonscription et que fait-il pendant l’année au palais Bourbon et en dehors ? Découvrez chaque jour un élément de réponse dans notre série dédiée. Aujourd'hui, focus sur Thierry Braillard, député de la 1ere circonscription du Rhône et secrétaire d’État en charge des sports.

Thierry Braillard sur les marches de Matignon ()

@Bureau/afp

Thierry Braillard (PRG), 1ere circonscription du Rhône

activité de Thierry Braillard en tant que député ()

Lyon Capitale

Député titulaire élu en juin 2012, Thierry Braillard a depuis été remplacé par Gilda Hobert, suite à sa nomination le 9 avril dernier au poste de secrétaire d’Etat en charge des sports. Après des débuts un tantinet poussifs dans l’hémicycle, le temps de prendre ses marques, Thierry Braillard s’est rapidement montré entreprenant pendant ses deux ans comme député de la 1e circonscription du Rhône. Impliqué, il a souvent pris la parole lors des séances publiques. 654 interventions en 98 séances font de lui un député assidu et loquace qui a parfois donné de la voix.

Avocat spécialiste en droit social, il a investi ces sujets pendant sa députation. Outre son rôle de membre dans les commissions aux affaires culturelles et de l’éducation, aux affaires sociales et aux affaires économiques, Thierry Braillard a été membre de la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi organique relatif à la programmation et à la gouvernance des finances publiques.

Rupture du contrat de travail et fair-play financier dans le foot

Le député Braillard est auteur de trois rapports. Deux d’entre eux, relatifs au paiement des salaires et des loyers dans le domaine du logement ainsi qu’aux effets engendrés par la rupture du contrat de travail par le salarié, ont d’ailleurs fait l’objet de propositions de loi.
Grand amateur de football, Thierry Braillard a lié l’utile à l’agréable dans son 3e rapport, remis en 2013, qui traite des effets d’application du fair-play financier européen sur les clubs de football professionnels français. C’est notamment avec ce rapport qu’il a tenté de se faire remarquer pour obtenir le poste qu’il occupe actuellement.

Loi lyono-lyonnaise

L’ancien vice-président des radicaux de gauche (PRG) s’est aussi montré force de proposition concernant le principe d’égalité en matière successorale. Il a enfin proposé un texte visant à la sécurisation des transactions relatives à la zone d'aménagement concerté du quartier de Gerland. Une mesure reprise par sa successeur mais également portée par Jean-Louis Touraine, Pierre-Alain Muet et Gérard Collomb au Sénat. Bref, une loi faite par des Lyonnais pour des Lyonnais.

Questionneur à 114 reprises, Thierry Braillard s’est fait entendre dans les domaines du travail, de l’éducation, de la justice et de l’économie.

Membre du PRG dont le président, Jean-Michel Baylet, a récemment menacé de quitter la coalition gouvernementale, l’avenir de Thierry Braillard pourrait ne pas se poursuivre au Gouvernement.

à lire également
Marion Maréchal-Le Pen, aux Assises du FN, en février 2017, à Lyon © Tim Douet
La bataille fait actuellement rage à Lyon pour les élections municipales, en mars 2020. Mais quid de Marion Maréchal, l’ancienne députée du Vaucluse, désormais directrice d’une école privée d’enseignement supérieur, l’Issep, à Confluence (Lyon 2e) ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut