métro TCL
© Laurent Cousin

Saint-Genis : comment préparer l’arrivée du métro B ?

métro TCL ()

© Laurent Cousin

Dans les six prochaines années, le Sytral va porter une attention toute particulière à la commune de Saint-Genis-Laval, dans l’optique d’un nouveau prolongement de la ligne de métro B jusqu’aux hôpitaux sud. Si le maire sortant, Roland Crimier, qui brigue un troisième mandat, soutient le projet depuis le début, les candidats FN et UMP aux municipales restent plus vigilants.

La station de métro “Gare d’Oullins” vient à peine d’être mise en service que le président du Sytral, Bernard Rivalta, annonce déjà un nouveau prolongement de la ligne B jusqu’aux hôpitaux sud, situés sur les communes de Saint-Genis-Laval et Pierre-Bénite (lire ici). Le projet désormais acté et figurant dans les documents de programmation pourrait voir le jour à l’horizon 2020. À Saint-Genis-Laval, trois des candidats aux élections municipales de 2014 le soutiennent particulièrement.

Crimier Roland © DR

Roland Crimier, le maire centriste sortant, candidat à sa propre succession, y apporte un appui inconditionnel. Élu siégeant au Sytral, il propose même déjà une extension ultérieure de la ligne jusqu’à l’autoroute A450 et le futur Anneau des Sciences (lire ici). Cela permettrait selon lui de capter les usagers en provenance du sud-ouest de l’agglomération et d’assurer une connexion avec la gare TER de Brignais. Si ce projet reste à étudier, précise-t-il, “il est positif dans l'objectif d'un système de transports cohérent, efficace pour les usagers et préservant au mieux les communes du secteur des flux de transit « parasites”.

“Pas de proposition démesurée”

De leur côté, le candidat UMP, Aurélien Calligaro, et celui du FN, Yves Crubellier, restent plus prudents. Le premier voit bien que l’arrivée du métro B à Saint-Genis aura forcément un coût pour la commune. Il met en garde : “Ne faisons pas de proposition démesurée. Sant-Genis est une petite ville et l’on ne veut pas augmenter les impôts.” Pour lui, “il faudra bien réfléchir” avant la création de la station “Hôpitaux Sud”. Sans cela, il craint l’apparition de problèmes de circulation supplémentaires. “Il faut penser à la création de nouveaux parkings, mais aussi de résidences étudiantes autour de la zone”, insiste-t-il.

Des navettes entre Saint-Genis Centre et Gare-d’Oullins

Bien qu’il n’ait pas encore de réponse sur la question du financement, le candidat FN, Yves Crubellier, voit un endroit parfait pour installer un parking : derrière le dépôt de la pharmacie centrale des HCL, rue Francisque-Darcieux. Comme Aurélien Calligaro, il estime que la mise en circulation de navettes directes entre le centre de la commune, où circulent les bus TCL, et les hôpitaux est par ailleurs nécessaire.

“Mais il faudra bien étudier les besoins des Saint-Genois en amont”, insiste Yves Crubellier, qui regrette ne jamais avoir connu les résultats d’une navette-test lancée par la municipalité actuelle entre le cimetière et le haut de Saint-Genis. S’il est élu en mars prochain, il souhaite déjà créer une navette entre “Saint-Genis Centre” et “Gare-d’Oullins”. Aujourd’hui, seule la ligne de bus 88 relie les deux arrêts. Selon lui, ce n’est pas pratique pour les Saint-Genois d’ici à ce que le métro B arrive jusqu’à leur commune.

Les enquêtes de faisabilité vont bientôt être lancées par le Sytral, qui devra compter pour l’ensemble de son action sur un budget en recul de 3,6 % par rapport au mandat 2008-2014.

Les 23 et 30 mars 2014

Cinq candidats sont lancés dans la bataille pour les prochaines municipales. Roland Crimier, le maire centriste, est candidat pour un troisième mandat avec la liste “Ensemble notre ville a de l’avenir”. Aurélien Calligaro, jeune chef d’entreprise, a reçu l’investiture UMP pour mener une liste. Corinne Prince, la conseillère municipale qui convoitait le même poste que ce dernier, a annoncé qu’elle créerait tout de même une liste DVD sans étiquette. Mais elle est encore discrète pour l’instant. La gauche (PS, EE-LV et PC) est regroupée derrière le conseiller municipal Thierry Monnet. La cinquième équipe, celle du FN, est dirigée par Yves Crubellier, entré en campagne parmi les premiers.

-----

Pour contacter la rédaction : municipales@lyoncapitale.fr

1 commentaire
  1. MLBRLyon - jeu 2 Jan 14 à 11 h 35

    'Saint-Genis est une petite ville et l’on ne veut pas augmenter les impôts'il est vrai que les infrastructures pour les voitures sont gratuites! La courte vue politique a encore de beaux jours devant elle...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut