Nicolas Sarkozy, l’homme qui voudrait un milliard

Citant des sources anonymes émanant des milieux d'affaire et de la Brigade financière, Laurent Mauduit, journaliste à Mediapart, soutient aujourd’hui que l’ex-chef de l’État, épaulé par son conseiller Alain Minc, aurait noué des contacts dans divers milieux financiers afin de rassembler l'équivalent d'un milliard d'euros. Le but : la création d’un fonds d’investissement qui pourrait être installé à Londres. Le projet n'en serait néanmoins qu'à ses débuts, Nicolas Sarkozy n'ayant "pas encore définitivement décidé de franchir le pas", explique le site dirigé par Edwy Plenel.

Selon Mediapart, Nicolas Sarkozy profiterait ainsi de ses conférences à travers le monde pour prospecter afin de lever des sommes, elles-mêmes destinées à alimenter le futur fonds d'investissement. L’ex-chef de l’État s'est notamment exprimé à huis clos devant des cadres de la banque brésilienne BTG Pactual à New York. Il a depuis été aperçu au Brésil, à Singapour, à Moscou puis à Doha. Si son projet est confirmé, celui qui n’a jamais fait mystère de sa fascination pour l’argent et qui pour l’heure siège toujours au Conseil constitutionnel, une institution très convoitée (lire ici), serait dans une situation inédite.

En effet, de 2007 à 2012, il a pesé sur un nombre important de décisions et joué de son influence de chef d’État pour faire aboutir des marchés, en France comme à l'étranger ; il a également favorisé de –déjà riches- financiers de ses amis dans certaines opérations. Un seul exemple, la privatisation de GDF au profit de Suez, qui a largement profité à Albert Frère. On s’était ainsi fortement étonnés, on s’en souvient, du soutien inconditionnel du cabinet de Nicolas Sarkozy, alors président de la République, à TVous la télédiversité, la future chaîne TNT de Pascal Houzelot, opportunément rebaptisée Numéro 23 juste avant son lancement. (lire ici)

(et ici)

On s’était également étonnés de la présence incongrue de Valérie Bernis, Directrice générale ajointe de GDF Suez (voir ici la liste des invités du Fouquet’s le 6 mai 2007) , aux côtés de Pascal Houzelot, déjà patron de la chaîne porno gay Pink TV (ici), le 8 mars 2012, lors de l’audition au CSA. Mais que venait faire la DG adjointe du n° 2 mondial de l’énergie dans ce cénacle, d’autant que son groupe ne soutenait pas financièrement le nouveau projet ? "Au-delà de mes fonctions chez GDF Suez, qu’a rappelées Pascal, je préside l’Observatoire de la parité de GDF Suez, nous apprit Valérie Bernis. En donnant le ton, en promouvant la diversité par la diversité, TVous démontrera que la richesse de tous les talents est indispensable dans une société qui se transforme et qui évolue. (…) Et pour toutes ces raisons je soutiens TVous." La diversité par la diversité, un sujet qui décidément passionne beaucoup de monde, du CSA en passant par l’Élysée et les dirigeants des grands groupes du CAC 40.

1 commentaire
  1. Tryph - 22 janvier 2013

    on comprends maintenant quel but il a poursuivit pendant son quinquennat: il préparait tout simplement sa 'retraite' personnelle.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut