INDISCRETIONS

L'Aneb remontée contre Najat
L'association nationale des élus de banlieues a dénoncé "les propos inadmissibles de Gérard Collomb" concernant sa conseillère Najat Belkacem, promue porte-parole de Ségolène Royal. Selon le maire de Lyon (lire Progrès du 24) "elle aurait une capacité à représenter l'autre face des jeunes issus de l'immigration". "50 % des jeunes qui composent toute une génération n'auraient donc pas leur place dans la société" dénonce l'Aneb qui demande à Gérard Collomb de "retirer ses propos" avant de préciser : "Le parti socialiste n'a pas le monopole du vote des banlieues". En privé, les propos sont plus durs : "Najat Belkacem est inconnue en banlieue. Elle ne représente qu'elle-même".

Perben cartonne Collomb
Lors d'une conférence de presse donnée vendredi 23, Dominique Perben s'en est pris vivement aux dépenses de communication de Gérard Collomb, en citant notamment "une presse d'autosatisfaction" papier glacé, distribuée dans les boîtes aux lettres en début d'année et les Rendez-vous du maire, "avec écran plasma et animateur". "Tout cela a couté 700 000 euros, à rapprocher des 650 000 autorisés pour la campagne de 2008" (...) Tout ça doit être un peu border-line avec la loi. Gérard Collomb se débrouillera sur le plan juridique" a souligné le candidat UMP à la mairie de Lyon, qui fait pour la deuxième fois ce type d'attaques. Perben a aussi stigmatisé "l'absence de concertation pour la chaufferie du 8e" et "l'absence de rénovation des résidences pour personnes âgées".

Superstition
Ségolène Royal n'est pas superstitieuse : elle a choisi de faire son grand meeting d'entre les deux tours à Lyon. En 2002, Lionel Jospin avait fait le même choix... sauf qu'il a été éliminé avant !

Le grand stade officialisé à Décines
"Ça sent un peu l'officialisation du grand stade de l'OL à Décines" dit-on au Grand Lyon. Mardi à 19h30, Jean-Michel-Aulas, Gérard Collomb et Pierre Crédoz, maire de Décines, tiennent une conférence de presse à l'issue du "comité de pilotage grand stade". L'occasion sans doute de lancer ce grand projet.

Gerin aimé à droite
La préface du prochain livre d'André Gerin (PC), Les ghettos de la République, sera signée par un député UMP, Eric Raoult. Curieux quand on sait que le maire de Vénissieux est un orthodoxe, qui demande par exemple l'exclusion des communistes qui soutiennent José Bové... Ladite préface se révèle particulièrement amicale envers "André", ce "super collègue à l'Assemblée", qui est si "attachant"... On se pince parfois, comme lorsque l'ancien ministre de la ville d'Alain Juppé (1995-1997) écrit : "Ce livre est un écrit rebelle, car il refuse les tabous de la démagogie et de l'idéologie. Il a les couleurs de Vénissieux : bleu comme le ciel, blanc comme un livre, et rouge comme la révolution du peuple". C'est pas plutôt rouge comme la buvette de l'Assemblée ?

à lire également
OL féminin
Le choc entre les deux équipes invaincues en D1, qui sera diffusé sur Canal +, à 21 heures, ce dimanche, suscite un véritable engouement, avec 1000 utras annoncés au stade Jean Bouin. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut