Fenech
© Tim Douet

Témoins de Jehovah : Fenech rappelle les dérives de la secte

Georges Fenech, ancien président de la Milivudes (observatoire des dérives sectaires) et actuel député (UMP) du Rhône rappelle, dans un communiqué les "dangers de cette organisation porteuse de dérives sectaires" dans le cadre de l’enlèvement d’un enfant britannique malade par ses parents.

Ce vendredi, les autorités françaises et britanniques recherchaient activement un enfant âgé de 5 ans atteint d’une tumeur au cerveau. La veille, jeudi, un couple d’anglais avaient enlevé leur enfant hospitalisé dans un hôpital de Southampton dans le sud de l’Angleterre et seraient arrivés à Cherbourg. Interpol, dans cette affaire, a diffusé une alerte mondiale aux 190 pays, membres de la police internationale. Le pronostic vital de l’enfant est engagé en l’absence de soins reçus dans les 12 heures.

Protéger les personnes vulnérables aux pratiques sectaires

Dans son communiqué, Georges Fenech souligne les dérives sectaires des Témoins de Jéhovah, groupe auquel appartiennent les parents de l’enfant. Il "en appelle à la Ministre de la Santé et à la Miviludes pour renforcer les dispositifs de protection des populations vulnérables soumises à des pratiques à caractère sectaires parfaitement identifiées."

En effet certains membres des Témoins de Jéhovah refusent les transfusions sanguines mais acceptent d'autres formes de procédures médicales.

Entrer en contact avec la famille

La justice française enquête, de son côté "sur un enlèvement compte-tenu des circonstances du départ de l'hôpital dénoncées par les Britanniques", a précisé le procureur de Cherbourg, Eric Bouillard. "Pour l'instant ce qui nous intéresse, c'est de pouvoir entrer en contact avec cette famille", a-t-il expliqué ce vendredi. "Même si on n'a pas le pouvoir de soigner les enfants contre le gré des parents - c'est une difficulté qu'on a avec les Témoins de Jéhovah notamment - on veut au moins entrer en contact avec eux et essayer de voir ce qui se passe", a-t-il précisé.

La procédure alerte enlèvement n'a pas été enclenchée car son lancement nécessite l'accord des parents.

---

Téléphone vert : 0800 35 83 35

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut