Ecole Le Mas de la Raz, à Villefontaine (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Article payant

Pédophilie à Villefontaine : sept familles attaquent l’Éducation nationale

Sept parents d’enfants abusés par l’instituteur de Villefontaine, Romain Farina, portent plainte contre l’Éducation nationale. Ils reprochent le manque de suivi du fonctionnaire, déjà condamné pour détention d’images pédopornographiques quelques années plus tôt. Alors sa hiérarchie a-t-elle fermé les yeux sur les actes de l’instituteur fréquemment muté ?

L’Éducation nationale a-t-elle fermé les yeux sur les agissements d’un instituteur pédophile en connaissance de cause ? C’est la question que posent sept parents d’élèves passés dans les classes de Romain Farina, l’instituteur de Villefontaine, qui a reconnu le viol de dizaines d’enfants avant de se suicider dans sa cellule en avril 2016. Le prédateur organisait des ateliers du goût, au cours desquels il bandait les yeux de ses élèves et en profitait pour leur faire caresser son sexe et pratiquer des fellations. Il avait organisé un coin dédié dans sa salle de classe. L’homme avait même filmé les abus dont il se rendait coupable.

Il vous reste 81 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Tribune Libre - Le procès de Bernard Preynat, ancien prêtre de la paroisse St-Luc, à Sainte-Foy-Les-Lyon, poursuivi pour agressions sexuelles sur des scouts dans les années 80-90, qui vient de s'achever et dont le délibéré est attendu le 16 mars, a provoqué l' "ire" des avocats du cardinal Barbarin.
Faire défiler vers le haut