Manifestation gilets jaunes ©Lyon Capitale

Lyon : un Gilet jaune condamné à 8 mois de prison ferme

Un Gilet jaune a été condamné à 8 mois de prison ferme pour avoir commis des violences contre les forces de l'ordre le 22 décembre dernier lors de l'acte VI des Gilets jaunes. 

Sur son compte Twitter, la préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé la condamnation d'un Gilet jaune à 8 mois de prison ferme pour “des faits de violences commis contre les forces de l'ordre”. Il avait été arrêté durant l'acte VI des Gilets jaunes qui a eu lieu le 22 décembre dernier. Le préfet a “salué l’efficacité de la police nationale du Rhône, la coordination de la chaîne pénale et la fermeté de la justice”.

Samedi dernier, cinq autres personnes avaient été interpellées pour des jets de projectiles sur les forces de l'ordre et deux personnes avaient été blessées lors des affrontements. L'une après avoir reçu un pavé lancé par un participant, l'autre en heurtant une voiture endommagée autour de la Guillotière.

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
Faire défiler vers le haut