drive.gt vtc

Lyon : le chauffeur de VTC accusé de viol était clandestin

Interpellé dimanche matin à Lyon, un chauffeur de VTC est accusé d'avoir commis deux viols, toujours selon le même mode opératoire. Une source proche du dossier a confié au Dauphiné Libéré que le chauffeur n'utilisait pas l'application "Heetch" mais travaillait de façon clandestine.

L'homme d'une trentaine d'années a été écroué directement après son interpellation ce dimanche matin pour avoir commis deux viols. Samedi soir dernier, la victime commande par l'intermédiaire d'une amie un VTC à la sortie d'une boîte de nuit grâce à l'application de transport entre particuliers "Heetch". L'entreprise, par le biais de ses co-fondateurs Teddy Pellerin et Mathieu Jacob, n'avait pas manqué mardi de déclarer être "consternés" à propos de cette affaire.

Les co-fondateurs français de l'application concurrente de l'ex-uber Pop se sont également dit prêt à se mettre à la disposition des enquêteurs. Cependant, une source proche du dossier confie au Dauphiné Libéré que cette course aurait finalement été annulé. La jeune fille aurait donc décidé de monter dans la voiture de l'homme interpellé le lendemain. Il proposerait des services de taxi ou de VTC "de manière clandestine". Soupçonné d'avoir violé la victime après l'avoir raccompagné chez elle, l'homme aurait également, selon les enquêteurs, commis les mêmes actes en janvier dernier sur une autre jeune fille. Des faits d'agression et de violence que l'accusé conteste.

1 commentaire
  1. Fleety - 20 mai 2016

    Il faudrait mieux cadrer ce type de société, voilà les conséquences de toutes ces dérives..

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut