Police Fourgon Tim
© Tim Douet

Lyon : à 17 ans Manon servait d'appât sur des sites de rencontre

Aujourd'hui majeure, la jeune fille a été écrouée avec ses complices, qui tabassaient et dépouillaient les hommes ferrés.

Une histoire vraie qui rappelle étrangement un scénario de film : L'Appât, de Bertrand Tavernier. Une jeune fille âgée de 17 ans au moment des faits et originaire de Saint-Fons jouait les appâts sur Internet alors que ses complices rackettaient ensuite ses proies.

Sexe tarifé, corps tuméfié

Manon, selon son nom d'emprunt, séduisait des hommes via des sites de rencontre avant de leur donner rendez-vous quelques jours plus tard, "in real life", pour une relation sexuelle tarifée (100 à 200 euros). Histoire de bien ferrer le poisson, la jeune fille les appâtait encore un peu plus en leur envoyant des photos très suggestives.

Mais au moment de la grande rencontre, les clients déchantaient rapidement. Dès le hall de l'immeuble où ils pensaient retrouver la jeune fille, c'est en fait un comité d'accueil pas franchement sexy qui les attend pour les tabasser puis les dépouiller de leur argent.

Jusqu'à 45 jours d'ITT

"Ils frappaient avec des objets contondants, qui vont de l'antenne de voiture à la barre de fer, en passant par le câble électrique ; les incapacités de travail variant de trois à 45 jours pour l'un d'entre eux, puisqu'ils ont fracturé la jambe de l'une des victimes", explique le directeur de la Sûreté départementale du Rhône, Jean-Marc Rebouillat, au micro de BFM TV.

Les policiers ont pu rapidement remonter jusqu’à la jeune fille et ses complices, dont trois ont été identifiés. Âgés de 17 à 20 ans ils sont tous originaires de Vénissieux. Considéré comme violent, le plus jeune, qui vivait à Lyon avec Manon, selon Le Figaro, sortait juste de prison.

A l'heure actuelle, seules trois victimes ont porté plainte. La jeune fille précise qu'elle aurait piégé une vingtaine d'hommes. Manon et ses complices ont été écroués.

à lire également
Hotel de police 3e © tim Douet_0028
A Lyon les établissements sont restés fermés pendant près de deux mois avant de rouvrir le 2 juin. La veille, un homme a pourtant été interpellé à l'intérieur d'un bar restaurant à Lyon alors qu'il tentait d'ouvrir la caisse. 
Faire défiler vers le haut