Illustration fait-divers

En prison, un pédophile recrute un homme à Lyon pour enlever sa fille

La police judiciaire de Lyon est parvenue à arrêter un homme qui devait enlever un enfant pour le compte d'un pédophile emprisonné. Il s'agissait de la fille de ce dernier.

L'affaire est dévoilée par Le Parisien. Un pédophile incarcéré à Bedenac, en Charente-Maritime, a recruté via Internet un homme à Lyon pour qu'il enlève et viole sa fille de 9 ans. Arrêtés, les deux hommes seront déférés devant un juge d'instruction ce mercredi. L'affaire débute il y a quinze jours. Les policiers luttant contre la pédophilie sur Internet découvrent des activités suspectes réalisées depuis la prison de Bedenac. L'un des individus incarcérés fréquente un site pédopornographique où les utilisateurs peuvent échanger en ligne. Les policiers découvrent alors que l'homme tente de recruter d'autres pédophiles pour enlever sa fille de 9 ans et la violer.

Un homme habitant en région lyonnaise va répondre favorablement à sa sordide demande. Une information judiciaire est ouverte et la police de Lyon met l'individu missionné sous surveillance. Le 10 novembre, il quitte la région de Lyon pour mettre le plan à exécution et enlever la fillette à son domicile à Montendre en Charente. Les policiers l'arrêtent le 11 novembre juste avant qu'il ne passe à l'acte. Les deux hommes ont été placés en garde à vue et seront déférés ce 14 novembre devant un juge d'instruction pour "tentative d'enlèvement".

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
Faire défiler vers le haut