Air Cocaïne : la Cour d'assises saisie par le juge d'instruction

Quatorze suspects de l'affaire Air Cocaïne, dont les deux pilotes rhônalpins Pascal Fauret et Bruno Odos, ont été renvoyés devant la Cour d'assises spéciale des Bouches-du-Rhône.

Le procès semble proche, quatre ans après la découverte de près de 700 kilos de cocaïne à bord d'un avion à l'aéroport de Punta Cana, en République Dominicaine. Le 10 août, le juge chargé du dossier a annoncé son intention de renvoyer quatorze suspects devant la Cour d'assises spéciale des Bouches-du-Rhône. En plus de l'affaire à rebondissements qui a engendré l'évasion des deux pilotes rhônalpins de République Dominicaine, la justice estime que les suspects "se sont rendus coupables d'importation de stupéfiants en bande organisée lors de deux autres rotations suspectes, fin 2012 et courant 2013, en plus de la tentative d'importation du 20 mars 2013". Les mis en cause devraient, selon Var Matin, faire appel de ce renvoi. Selon l'avocat d'un des passagers du vol, actuellement en liberté conditionnelle en République Dominicaine, "la procédure française apparaît comme une violation du principe "non bis idem". Ce principe établi qu'une personne ne peut être jugée deux fois pour les mêmes faits. Or, dans l'affaire Air Cocaïne, la justice dominicaine a notamment condamné à 20 ans de prison les deux pilotes français. Une décision qui les avait poussé à fuir l'île. Parmi les suspects renvoyés aux assises, se trouvent également les responsables de la compagnie aérienne lyonnaise SN-THS, le patron d'un établissement de nuit toulonnais, ainsi que les deux commanditaires présumés du vol : le toulonnais Franck Colin et le Stéphanois Ali Bouchareb.

à lire également
Feu saint fons blue star silicone
Suite à l’explosion accidentelle qui a causé la mort d’un employé le 28 juin 2016 dans l'usine Bluestar de Saint-Fons, le procureur de la République réclame 100 000 euros d’amende contre les sociétés Elkem Silicones et GT Logistics. Le procès aura duré près de six heures ce vendredi au tribunal correctionnel de Lyon. Le temps […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut