Affaire Neyret : David Metaxas "soulagé" veut "s'engager avec Collomb"

Contacté par Lyon Capitale après sa relaxe dans l'affaire Neyret, l'avocat David Metaxas a confié son “soulagement” et sa volonté de s'engager en politique aux côtés de Gérard Collomb.

Relaxé dans l'affaire Neyret, où le commissaire a été condamné à 30 mois de prison, David Metaxas a confié son “soulagement” dans une affaire où il estime être “normal” qu'il soit “relaxé”. “Je n'ai strictement rien à me reprocher depuis le départ. Je ne sais pas pourquoi j'ai été menotté, foutu en garde à vue et perquisitionné”, a-t-il déclaré à Lyon Capitale.

Quatre ans de procédure qui lui “ont servi”, explique-t-il : “Cette expérience m’a transfiguré. Désormais je sais ce que c'est qu'une erreur judiciaire. Maintenant, je suis devenu un avocat plus déterminé que jamais à me défendre et à défendre.

"Je suis prêt à m'engager aux côtés de Gérard Collomb"

Décidé à “laisser” derrière lui l'affaire Neyret, il souhaite désormais s'engager en politique : “Je vais avoir 40 ans et je sens que je dois basculer vers autre chose. Aujourd'hui, je suis prêt à m'engager sur de nouveaux mandats politiques aux côtés de Gérard Collomb”. Une nouvelle ambition dont il avait déjà fait part dans notre mensuel de mai : “Si je m'engage, ce n'est pas non plus pour rouler pour quelqu'un. C'est rouler pour moi tout en aidant quelqu'un d'autre.”

J'en ai parlé avec lui et j'ai reçu un accueil favorable de sa part”, a-t-il confié avant de conclure : “J'ai été paralysé pendant quatre ans à cause de l'affaire Neyret, mais maintenant je lui propose mes services, ma connaissance de l'agglomération lyonnaise, du fonctionnement de ses services et de sa justice.

à lire également
Manifestation des éboueurs de Pizzorno devant la Métropole © Simon Alves
Dix salariés grévistes de l'entreprise Pizzorno étaient convoqués mercredi au tribunal de grande instance de Lyon. Leur entreprise les accusait de "diffamation", "entrave à la liberté de travail" et "jets de projectile". Ce jeudi, la justice a considéré que la grève pouvait continuer et qu’aucun blocage excessif n’était effectué.
2 commentaires
  1. lyon2016 - 6 juillet 2016

    On peut penser que Gérard Collomb saura faire preuve de discernement et de clairvoyance.

  2. kaoetic - 6 juillet 2016

    Ah bon parce que notre népote aurait des ennuis judiciaires en vue pour qu'il fasse ainsi publiquement une offre de service?J'ai l'impression que le cerveau de cet avocat est en surchauffe et qu'un petit séjour à l'ombre lui aurait apporté la sérénité dont il manque manifestement ...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut