Fiona
police

Affaire Fiona : le procureur demande le renvoi devant les assises

Le procureur de la République de Clermont-Ferrand a demandé le renvoi devant les assises de la mère de la petite Fiona et de son compagnon qui, après avoir déclaré la disparition de la fillette, ont avoué avoir enterré le corps de l'enfant en forêt.

La mère de la petite Fiona, Cécile B, et son compagnon Berkane M. pourraient être renvoyés devant les assises. C'est en tout cas ce que réclame le procureur de la République de Clermont-Ferrand. Les deux principaux suspects dans cette affaire pourraient donc être poursuivis pour « violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur un mineur de moins de 15 ans, par ascendant ou personne ayant autorité, en réunion ». Des charges lourdes passibles de 30 ans d'emprisonnement.

Le couple avoue

L'affaire Fiona avait débuté le 12 mai 2013 après que sa mère a déclaré la disparition de l'enfant dans un parc de Clermont-Ferrand. Un important dispositif de recherche incluant des hélicoptères et des équipes de plongeurs est déployé, en vain. La fillette reste introuvable. Les limiers suspectent alors qu'un drame a pu se passer que la mère et son compagnon auraient tenté de dissimuler.

En septembre 2013, le couple craque et avoue que la fillette est effectivement décédée. Ils affirment avoir enterré le corps de l'enfant en forêt. Un corps qui n'a jamais été retrouvé, malgré d'importantes recherches.

Pour l'heure, les circonstances de la mort de la petite Fiona restent obscures, mais les enquêteurs envisagent que la mort de la fillette a pu être causée par des actes de maltraitance.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut