Tarare

L’ex-maire de Tarare convoqué par la justice

L'ex-maire de Tarare, Thomas Chadœuf-Hoebeke (PS), est convoqué devant le tribunal correctionnel de Lyon le 11 décembre prochain, apprend-on à la lecture de l'hebdomadaire Les Potins d'Angèle. Les faits qui lui sont reprochés découleraient du rapport de la chambre régionale des comptes, présenté il y a un an, qui pointait les ponts d'or accordés par sa municipalité pour accueillir Canevaflor et Ninkasi.

La première, spécialisée dans les murs végétaux, avait décroché un marché pour la végétalisation de la commune, en présentant pourtant l'offre la plus onéreuse. "Une procédure conduite de manière peu transparente, au cours de laquelle la commune ne semble pas avoir cherché à préserver ses intérêts financiers", relevait la chambre régionale des comptes. Le terrain accueillant l'entreprise avait été cédé par la ville au même prix que celle-ci l'avait acquis un an plus tôt, malgré des travaux exécutés dans l'intervalle. La justice s'intéresserait aussi au recrutement par Canevaflor de l'ex-directeur de cabinet de la ville, lequel avait œuvré à l'arrivée de la PME à Tarare. La commission de déontologie n'avait pas alors été saisie.

Lire aussi : “Quand Tarare fait des ponts d’or à Canevaflor et Ninkasi”
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut