Capture d’écran 2014-08-22 à 09.03.26

Ado de Vénissieux : la Ligue des droits de l’homme s’indigne

Dans un communiqué, la fédération du Rhône de la Ligue des droits de l’homme s’est indignée des conditions d’arrestation de la jeune mineure interpellée ce mardi 17 août à son domicile de Vénissieux. Avec une autre adolescente, elle a été présentée devant un juge antiterroriste hier.

Le communiqué de la Ligue des droits de l'homme relate l'histoire : "Que lui reproche-t-on ? Par l’intermédiaire de Skype, d’être en relation avec une mineure de 14 ans ( !), arrêtée elle aussi, de la même façon, dans les Hautes-Pyrénées, elle aussi transférée à Paris, pour une garde à vue de même durée, alors qu’elles auraient exprimé par Internet leur désir de rejoindre des combattants en Syrie."

Le communiqué précise que l'arrestation s'inscrit dans le cadre d'une enquête préliminaire portant sur une association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, comme Lyon Capitale l'indiquait ce jeudi.

L’État français “abandonne la démocratie”

L'association estime que "sous couvert de la lutte contre le terrorisme, le projet de loi discuté dans la commission des lois de l’Assemblée nationale, le 22 juillet, contourne sciemment le contrôle de l’autorité judiciaire, gardienne constitutionnelle des libertés individuelles, en particulier dans le domaine de l’Internet, sans parler de la Convention internationale des droits de l’enfant, ratifiée par la France, complètement bafouée et réduite à néant avec ces deux interpellations de mineures et leur garde à vue de 48h".

Le communiqué termine en visant clairement "l'Etat français qui abandonne la démocratie et fait craindre la venue d’une terreur, contagieuse, comparable à celle induite par les terroristes sur les populations".

à lire également
faits divers
Un homme de 30 ans, qui vivait encore chez ses parents près de Lyon, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis. Il consultait des sites pédopornographiques et échangeait des liens d'images sans que sa famille ne se doute de rien. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut