WOODSTOWER, UN FESTIVAL ECOLOGIQUE

Son nom, Woodstower, s'explique par le lieu qui l'a vu naître sans pouvoir l'amener à maturité. Après le succès de l'édition 2003, la mairie de la Tour-de-Salvagny n'a pas les épaules assez larges pour franchir un nouveau palier aux côtés de l'association fondatrice du projet. Une aubaine pour le Grand Parc de Miribel-Jonage, désireux de s'affirmer sur le plan culturel. Didier Martinet, Directeur Général de la SEGAPAL, société chargée de la gestion et l'animation du lieu, souligne que le festival "n'est pas seulement une manifestation de plus dans une programmation régionale déjà chargée. Il s'agit plus sûrement de l'ambition partagée d'offrir un événement de qualité, festif, ouvert, innovant, convivial, citoyen, solidaire, respectueux de l'environnement". Car l'écologie est aujourd'hui au cœur des préoccupations des organisateurs qui montent fièrement au créneau et proposent de trier les déchets engendrés par la manifestation, de n'utiliser que du papier recyclé et des toilettes sèches qui remettent à l'honneur la sciure ou les copeaux de bois. Tout cela pour sensibiliser le festivalier bien souvent plus préoccupé par sa vessie que par le traitement réservé à ses urines. Mais, au-delà des sanitaires, des ateliers, du village et autres animations qui s'étalent du 31 août au 2 septembre, Woodstower, c'est d'abord deux soirées dédiées à la musique avec, entres autres, Tété, Nosfell, Mademoiselle K, Carmen Maria Vega, the Gladiators, les Hurlements d'Léo, Bikini Machine... et surtout, Asian Dub Foundation et les Fatals Picards.

Woodstower. Du 31 août au 2 septembre, au Grand Parc Miribel-Jonage, Chemin de la Bletta, Vaulx-en-Velin.
04 78 58 64 27. www.woodstower.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut