Nuit à Venise opéra 2
© Stofleth

Une grève perturbe l'Auditorium et l'Opéra de Lyon

Concert annulé, opéra non chanté... La CGT dénonce des gels de postes et a lancé un mouvement de grève qui dure.

Hier soir, vendredi, l'Auditorium de Lyon a été contraint d'annuler son "Boléro", en raison d'un mouvement de grève de certains personnels techniques de la ville de Lyon. Dans le même temps, l'Opéra n'a pu présenter qu'une version concert d'Une nuit à Venise (photo ci-contre), dont la première mercredi n'avait pu avoir lieu.

Par ces actions, la CGT entend dénoncer des gels de poste à l'Opéra et au théâtre des Célestins, ainsi que des conditions de travail difficiles. Dans ce dernier théâtre, ainsi que dans ceux du Point-du-Jour, de la Croix-Rousse, à la Maison de la Danse et au TNG, la grève pourrait affecter les représentations.

La mairie en colère

Dans un communiqué, la ville de Lyon a dénoncé l'attitude de la CGT. "Priver les Lyonnais de spectacles, en cette période de fêtes de fin d’année, est totalement inacceptable. Rien ne justifie ce mouvement. En effet, contrairement aux informations diffusées dans les tracts de la CGT, la Ville n’a modifié ni la programmation artistique, ni les rythmes de travail ces dernières années qui marqueraient une dégradation des conditions de travail. La qualité des programmations est maintenue, la rémunération et les primes versées aux techniciens du spectacle sont restées les mêmes."

Le mouvement pourrait durer jusqu'au 23 décembre.

1 commentaire
  1. FEFI - 18 décembre 2016

    Ah lia CGT, toujours prête à nous prendre en otages et nous faire payer ses revendications, même si elles sont légitimes (?). Un peu trop facile!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut