Transfer : la musique indie a enfin son festival à Lyon

Du jeudi 2 au samedi 4 février, Loud Booking et Mediatone organisent la 1re édition du festival Transfer, qui mettra à l’honneur les musiques indépendantes rock et électro.

Lyon a enfin son festival des musiques indie ! "Avant, on avait Just Rock, qui se tenait à l’automne. Avec Transfer, on a voulu recréer un événement autour de la musique rock à Lyon", explique Émeline Berton, de Mediatone.

Tout commence sur les berges du Rhône, dans la salle de La Marquise. C’est à bord de cette fameuse péniche que le groupe de blues-rock britannique The Temperance Movement entamera la soirée, qui sera prolongée par les voix sauvages de Ko Ko Mo.

 

“Faire que les publics des scènes rock et électro se rencontrent”

Si le jeudi soir est 100 % rock’n’roll, le week-end promet des propositions musicales plus électro. Émeline Berton : "En mêlant rock et électro, on espère initier un croisement des publics tout en satisfaisant à la fois les mordus d’électro et ceux qui ne jurent que par le rock."

Transfer poursuit son chemin au Transbordeur pour deux soirées électro-rock. Vendredi, début des festivités avec les Kentuckiens de Cage The Elephant. Les cinq garçons seront notamment suivis par Twin Peaks, fidèles représentants de la scène underground de Chicago, et par le duo parisien Il Est Vilaine, pour un final explosif.

À l’image de la veille, la soirée de samedi proposera un savant mélange entre les collages musicaux de Romare, l’électro-world music de Branko (qui figure dans nos 10 concerts à ne pas manquer de février) et les guitares acérées du groupe Estrons.

 

Billetterie sur les sites habituels.
à lire également
ONL orchestre orgue
 C’est l’ouverture de saison à l’Auditorium et l’occasion pour le public lyonnais de découvrir à l’œuvre le nouveau directeur musical de l’Orchestre national de Lyon (ONL).
d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut