Nuits de Fourvière 2015 Songe d'une nuit d'été Robbins 1
© Dianna Oliva Day

Tim Robbins ensorcelle les Nuits de Fourvière

CRITIQUE – Grâce à une mise en scène virtuose et à d’incroyables comédiens dirigés par l’acteur américain Tim Robbins, Le Songe d’une nuit d’été a conquis le public en ouverture des Nuits de Fourvière. Troisième et dernière représentation ce jeudi soir, à 21h30.

Le Songe d’une nuit d’été, de William Shakespeare, mise en scène de Tim Robbins aux Nuits de Fourvière 2015 © Dianna Oliva Day

© Dianna Oliva Day
Trois personnages du “Songe d’une nuit d’été”, mis en scène par Tim Robbins aux Nuits de Fourvière 2015.

Ce sont 14 comédiens qui, par une sorte de numéro de magie scénique, se démultiplient pour interpréter les nombreux personnages virevoltants d’une des comédies les plus complexes de Shakespeare.

Un gang d’acteurs magistral

Trois pièces en une, dans un récit enchâssé, une mise en abyme qui nous plonge dans les histoires (risibles) d’amants contrariés, de reines et de rois querelleurs, d’une troupe improvisée de comédiens fantasques qui évoluent dans un univers bucolique peuplé d’elfes et de sorciers.

Cet absurde conte de fées est magistralement porté par les comédiens de l’Actors’ Gang, au jeu d’une puissance rare. Ils dansent, chantent, se transforment sur scène et nous font oublier l’absence de décors en s’y substituant, tout cela dans une parfaite symbiose entre les êtres et la nature.

Le Songe d’une nuit d’été, de William Shakespeare, mise en scène de Tim Robbins aux Nuits de Fourvière 2015 © Dianna Oliva Day

© Dianna Oliva Day
La troupe de l’Actors’ Gang dans “Le Songe d’une nuit d’été”, mis en scène par Tim Robbins aux Nuits de Fourvière 2015.

In fine, l’histoire importe peu. Ni le fait que texte soit joué en version originale (sous-titrée) tant les acteurs nous bluffent par leur richesse pantomimique. La narration n’est ainsi qu’un prétexte à une succession de scènes réjouissantes.

Il y a du sortilège dans cette mise en scène, et le public, enthousiaste, s’est laissé ensorceler.

Le songe d’une nuit d’été, de William Shakespeare – Dernière ce jeudi à 21h30 à l’odéon du théâtre antique, dans le cadre des Nuits de Fourvière 2015.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut