© Bernard Michel Palazon

Sébastien Bravard au Théâtre du Point-du-Jour : comédien, au tableau !

Durant des mois, Sébastien Bravard a exercé deux métiers à la fois, prof et comédien. Dans Élémentaire,  un spectacle proposé au Théâtre du Point-du-Jour, il raconte ses tentatives pour donner une conscience citoyenne à ses élèves

À la suite des attentats de 2015, le comédien Sébastien Bravard a décidé de passer un nouveau diplôme, celui de professeur de collège.

Après avoir joué dans de nombreuses mises en scène prestigieuses (avec Anne-Laure Liégeois La Duchesse de Malfi de John Webster, Rapport aux bêtes de Noëlle Revaz et La Maison d’os de Roland Dubillard ; Guy-Pierre Couleau Les Justes de Camus ; Jean-Marie Patte La Comédie de Macbeth de Shakespeare et Manque de Sarah Kane, entre autres), il s’est retrouvé sur d’autres tréteaux que ceux des théâtres, ceux d’une salle de classe, face à une trentaine d’élèves.


“Faire avec ces montagnes russes, ces instants magiques qui surgissent”


Un pari un peu fou… N’empêche qu’en septembre 2017, il fait sa première rentrée, en tant que prof, dans une école de Villejuif, tout en jouant dans la dernière création de Philippe Adrien au théâtre de la Tempête, Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon.

Une expérience à la fois harassante et passionnante dont il a ressenti la nécessité de témoigner. C’est la raison pour laquelle il a écrit Élémentaire, spectacle dont il est aussi l’interprète, créé en 2019 au théâtre de la Tempête. Que l’on retrouve à l’affiche du théâtre du Point-du-Jour au début du mois de mars.

Dans ce seul en scène qui a déjà connu un vif succès, il dit cette impression singulière que l’on éprouve face à ces enfants qu’il veut non seulement instruire mais surtout comprendre. “Faire avec ces montagnes russes, ces instants magiques qui surgissent”, explique-t-il.

Il raconte ses tentatives singulières, comme de transformer sa classe en bureau de vote, afin de donner à ses élèves une conscience de citoyen. Ou les moments de drôlerie qui jaillissent inopinément au cours d’une partie d’épervier... Mais il revient aussi sur la façon dont son deuxième (ou plutôt premier ?) métier le rattrape puisqu’il profite des vacances scolaires pour partir en tournée. “Deux vies qui se rejoignent et s’enrichissent l’une et l’autre.” On ne saurait mieux dire.


Élémentaire – Du 1er au 4 mars au théâtre du Point-du-Jour, Lyon 5e


 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut