© Hélène Robert

Théâtre de la Croix-Rousse : Ludmilla Dabo ou l’éloge de l’oisiveté

Elle avait incarné et chanté Nina Simone il y a deux ans. Ludmilla Dabo revient en tant qu'autrice et metteuse en scène au théâtre de la Croix-Rousse du 13 au 16 octobre avec My Body is a Cage, une création sur le thème de la fatigue.

Ludmilla Dabo © Lou Sarda

Que faire face à cet épuisement physique qui nous aliène et qui nous guette en permanence ? Cinq interprètes féminines, qui incarnent les différentes formes de lassitude dans des situations et des personnages du quotidien, viennent y répondre avec humour et sensibilité, en faisant l’éloge de la lenteur et de l’oisiveté.


"Prendre un peu de recul et rêver de suspension"


Ludmilla Dabo a voulu "créer un univers où l’on aurait le droit de se connecter à nos ras-le-bol, de dire stop à un mouvement de vie qui va de l’avant, pour prendre un peu de recul et rêver de suspension". Et le faire partager au public.

Dans un drôle de cabaret, tout en strass et paillettes, la musique, les mots et le chant nous enjoignent joyeusement à reconquérir notre liberté en assumant notre fragilité.

Cette création fait partie des quatre spectacles exclusivement féminins (écriture, mise en scène et distribution) qu’a choisi de programmer le théâtre de la Croix-Rousse cet automne, pour donner de la visibilité aux femmes et combattre "l'inégalité que le public ne perçoit pas toujours", comme nous l'explique Courtney Geraghty, sa nouvelle directrice, dans 6 minutes chrono, l'émission quotidienne de Lyon Capitale.


My Body is a Cage, Du 13 au 16 octobre, au théâtre de la Croix-Rousse – Bord de scène le jeudi 14 octobre – www.croix-rousse.com


Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut