Claire Chevrier Charleroi 1
© Claire Chevrier

Photo : Claire Chevrier, un regard singulier sur la ville

Au détour de ses voyages, d’Alger à Charleroi en passant par Rome, Claire Chevrier explore les périphéries urbaines, les zones de travail... qui deviennent dans son objectif les décors indifférenciés d’une ville et d’une vie à l’autre. À visiter au Bleu du Ciel jusqu’à samedi.

D’Alger à Charleroi en passant par Rome, Claire Chevrier promène son appareil photographique pour mettre les yeux là où ils ne s’arrêtent pas habituellement. Notamment à la périphérie des villes, dans ces zones un peu ingrates où en arrière-plan l’architecture s’élève en guirlande, ou dans des espaces industriels sans qualité esthétique apparente.

Les personnages sont au travail

Dans la sélection présentée par la galerie Le Bleu du Ciel, les points de vue adoptés sont souvent distants, frontaux ou en plongée, et les motifs, urbains ou naturels, autant de toiles de fond, d’“espaces de représentation” qui attendent l’entrée en scène de personnages. Lorsque l’appareil se rapproche, c’est pour photographier les gestes et actions de ceux-ci, tout absorbés dans leur tâche.

Les photographies de Claire Chevrier, extrêmement silencieuses, impriment durablement et remuent un peu l’esprit, précisément parce qu’elle ménage distance et temps – les fondements de toute réflexion, non ?

Claire Chevrier – Des mondes qui passent. Jusqu’au 21 mars, à la galerie Le Bleu du Ciel, Lyon 1er.
à lire également
street art lyon
Lyon Capitale a sélectionné pour vous quelques expositions à aller voir à Lyon à la rentrée. Des jeux de société de nos ancêtres à la lumière, en passant par le street art beaujolais, il y en a pour tous les goûts.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut