Amala Dianor, chorégraphe/danseur issu du hip-hop dont la danse s’articule autour du mélange des genres chorégraphiques @ Valérie Frossard

Numeridanse , une plateforme unique au monde 

Créée en 2011 par la Maison de la danse en collaboration avec le Centre national de la danse, Numeridanse est une plateforme multimédia de la danse qui propose un fonds vidéos incroyablement riche. Des archives mais aussi des spectacles récents, de tous styles. Sélection.

Numeridanse n’a jamais cessé d’évoluer pour s’enrichir et s’adresser à tous les publics, adultes, jeunes, enseignants, artistes, chercheurs. Son fonds est exceptionnel (3 472 vidéos) et rassemble aussi bien des archives du début du siècle que des spectacles récents. Tous les genres, styles et formes sont représentés : butô, danse classique, néoclassique, baroque, danses indiennes, africaines, flamenco, danse contemporaine, traditionnelle, hip-hop, tango, jazz, arts du cirque, performance. Et on y découvre de nombreux espaces : spectacles filmés, documentaires, interviews, fictions, webdocs, projets participatifs, expositions virtuelles, jeux de découvertes. Nous avons sélectionné des nouveautés, des jeux vidéo originaux mais aussi un projet auquel vous pouvez participer avec la complicité du chorégraphe Akram Khan.

Sélection

Des expositions virtuelles proposent, à travers une série de vidéos, photos et interviews, de découvrir le travail et l’esthétique d’un chorégraphe ou d’une compagnie.

James Carlès, chercheur et chorégraphe, travaille depuis 30 ans sur le patrimoine de la diaspora africaine en Occident du XIXe siècle à nos jours. S’inspirant de ses recherches, il fonde ses pièces sur la reconstruction de l’histoire de l’art chorégraphique de l’Afrique et sa diaspora.

Amala Dianor est un chorégraphe/danseur très en vogue, issu du hip-hop, dont la danse s’articule autour du mélange des genres chorégraphiques. Il tente d’inventer son style en dehors des codes avec une écriture sensible, ouverte sur les défis artistiques et les rencontres humaines.

Les Ballets C de la B qui ont été créés par un groupe d’artistes flamands (dont Alain Platel) ont révolutionné la scène chorégraphique belge et mondiale. Leurs spectacles à l’esthétique ancrée dans le réel avec des corps dansants pleins de théâtralité abordent les thématiques du pouvoir, de la différence, des inégalités ou encore de la violence sociale.

Des documentaires, fictions et créations

Au cœur des sables retrace la formidable aventure de l’école des Sables implantée au Sénégal et créée par Germaine Acogny, figure emblématique de la danse contemporaine africaine. Un lieu de formation, de rencontres, d’éducation et de communion qui donne à la danse africaine toute la place qu’elle mérite.

Boxe Boxe du regretté Charles Picq révèle tout le cheminement artistique du chorégraphe Mourad Merzouki pour créer sans doute sa plus belle pièce de hip-hop.

I remember saying goodbye est un magnifique film d’après la pièce Arise de Christian et François Ben Aïm. Les deux frères s’emparent de la majestueuse Sainte-Chapelle de Paris. Un instant envoûtant durant lequel se mêlent musique épurée signée Piers Faccini et danse contemporaine tout en sobriété.

Chorégraphe reconnu pour son attachement à l’image vidéo comme approche sensible du chorégraphique, Hervé Robbe a créé Remembrance, un nouvel objet audiovisuel décliné en une série de trois épisodes qui couvre trois périodes : 1987-1998, 1999-2011 et 2012-2019. Le projet est passionnant car il a convié trente-cinq interprètes et proches collaborateurs l’ayant accompagné depuis ses débuts. Il leur rend un hommage émouvant tout en revisitant à travers leur parcours l’évolution de la danse contemporaine des trente dernières années.

Parcours pédagogiques

L’espace Thémas propose une série de films aux passionnés de la danse classique ou de l’histoire de la danse. Le premier nous explique comment la danse classique occidentale se modernise au début du Xe siècle grâce notamment à la création des Ballets russes par Serge de Diaghilev. C’est l’occasion de revoir des extraits de La Mort du cygne et de L’Après-midi d’un faune de Nijinski.

Un deuxième film évoque l’apparition du néo-classique et sa vision plus libre de la danse entre l’Europe et les États-Unis de 1930 à 1960, avec des figures emblématiques comme Antony Tudor, George Balanchine, Serge Lifar, Roland Petit et Maurice Béjart.

Tout aussi intéressant, le troisième film intitulé La Danse dehors retrace la manière dont les artistes comme Trisha Brown, Anna Halprin, Kitsou Dubois ou Foofwa d’Imobilité sont sortis des lieux conventionnels de la danse pour expérimenter le mouvement à travers un environnement – celui de la nature, de la ville, de lieux désaffectés – pour inventer une autre écriture et tenter la performance.

Tadaam !, le portail jeunesse

Sur Numeridanse, le jeune public a toute sa place. Spécialement conçu pour lui, l’espace Tadaam ! l’invite à jouer, danser, apprendre, chercher, s’amuser. Sur cette fabuleuse piste de danse, nous avons sélectionné quelques jeux vidéo à pratiquer seul ou à plusieurs. Accessible à partir de 12 ans, My Dance Company est un formidable jeu sur la découverte du monde chorégraphique. Il permet de créer une compagnie de danse, d’inventer des spectacles et de les faire tourner sur les grandes scènes internationales. Accompagné par un éventail de vidéos, le joueur se met dans la peau d’un chorégraphe amené à faire des choix artistiques et scénographiques tout en intégrant le fonctionnement d’une compagnie avec son organisation, son économie, sa diffusion. Des parcours jeux sont également proposés comme celui de la découverte du hip-hop en s’entraînant en live ou encore avec La Cabane de la danse de la compagnie Arcosm qui permet de faire des percussions avec son corps et de s’entraîner à coordonner mouvements et rythmes. Un autre jeu vidéo invite à découvrir le déroulement chronologique de l’écriture d’un duo. On citera enfin Data-danse, une plateforme numérique interactive passionnante créée pour guider les spectateurs dans leur découverte de la danse comme ses vocabulaires et les représentations des corps selon les styles, les métiers, les lieux…

Filmez-vous et révélez les animaux qui dansent en vous !

Animal Kingdom est un projet participatif et artistique en ligne qui propose de réveiller la part sauvage qui sommeille en vous et de la partager avec une communauté internationale et virtuelle. Il s’inspire de Outwitting the devil – la dernière pièce d’Akram Khan qui questionne le rapport de l’homme à la nature. Ainsi, quels que soient votre âge, vos origines, que vous soyez danseur ou pas, chacun d’entre vous est invité à explorer son imaginaire pour créer un royaume animal en incarnant sept animaux au choix sur une composition de Vincenzo Lamagna. La vidéo peut être filmée en extérieur ou intérieur et vous pouvez danser en solo, en duo ou en groupe. Une fois l’œuvre accomplie, il suffira de la déposer sur la plateforme, elle sera par la suite intégrée au film réalisé avec l’ensemble des vidéos des participants. Si l’aventure vous tente, connectez-vous sur Numeridanse, Akram Khan vous donne toutes les indications pour y participer. Vous avez jusqu’au 13 septembre pour danser et vous filmer !

Tout découvrir sur Numeridanse.tv

à lire également
Faire défiler vers le haut