Nuits de Fourvière : Neil Hannon sans Comedy

Qu’il nous soit permis de faire la fine bouche et de commencer par un regret. Celui de ne pouvoir assister à un concert de Divine Comedy-Neil Hannon (qui sont une seule et même personne) dans la configuration que méritent les compositions de cet arrangeur hors pair, héritier de Scott Walker, de David Bowie ou de Brel. C’est-à-dire avec un orchestre, pourquoi pas symphonique, qui aurait pu, comme c’est souvent le cas sur ses disques, arroser de cordes ces chansons inoubliables que sont Our Mutual Friend, Becoming More Like Alfie ou Tonight We Fly.

Et pourtant on est certain que ce moment passé avec un Neil Hannon en solo sera par définition unique, et saura rendre justice à des compositions pop dont la valeur ne se mesure pas à l’ostentation de ses atours – dont Neil Hannon a, il est vrai, parfois abusé. Une chose est sûre, le charisme, l’élégance et la voix inclassable de ce petit bonhomme seront au rendez-vous. Nul doute que plus d’un, et surtout plus d’une, fan sera comblé par ce tête-à-tête avec le crooner pop de Derry.

------------

The Divine Comedy – An Evening with Neil Hannon. Le 14 juin, à l’odéon, dans le cadre des Nuits de Fourvière 2012.

-------------

Dans Lyon Capitale le mensuel n° 712, retrouvez une sélection des Nuits de Fourvière en théâtre, musique, cirque… pour tout le mois de juin. En vente en kiosques jusqu’au 28 juin, et dans notre boutique en ligne.

à lire également
ONL orchestre orgue
 C’est l’ouverture de saison à l’Auditorium et l’occasion pour le public lyonnais de découvrir à l’œuvre le nouveau directeur musical de l’Orchestre national de Lyon (ONL).
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut