Haythem Zakaria

Lyon : Les expos à ne pas rater en décembre

De l’art pas du tout institutionnel est au programme d’un mois de décembre éclectique et plutôt revigorant, à Lyon.

Affiche Couffin alias Couffinou © DR

Affiche de Couffin, alias Couffinou.

Allumé

Claude Couffin, alias Couffinou, alias DJ CoufCouf, le luminariste allumé et néanmoins lyonnais, fait jouer une installation éphémère, avec quelques-uns de ses complices. C’est plein de machines lumineuses et musicales, de bonne humeur et de tableautins autour de vinyles des folles années…

Du 9 décembre au 5 février – à la Comédie-Odéon, rue Grôlée, Lyon 2e

Patient

Haythem Zakaria © DR

Haythem Zakaria.

Haythem Zakaria est un virtuose du dessin mêlant science et patience. Son geste est obsessionnel et contemplatif, artisanal et soufi. Au rythme d’un métronome, il pose sur la vaste surface blanche des points de graphite noir, de façon à la fois aléatoire et savante. On peut également trouver des aplats et la photographie comme éléments architecturaux. L’Œuvre se redéfinit et se développe par l’union du temps et de l’espace.

Jusqu’au 7 janvier – à la galerie Regard Sud, Lyon 1er

Collectif

Pig rassemble des photographes, des illustrateurs et des graphistes, tous auteurs dans des modes d’expression parfois négligés. Le collectif fête ses 20 ans avec une exposition intitulée “Multiples”, composée d’images rassemblées en un même lieu mais dont les horizons, personnalités et savoir-faire restent très différents et évolutifs.

Jusqu’au 17 décembre – à la Mapraa, 7-9 rue Paul-Chenavard, Lyon 1er

Tramée

Avec le soutien du Forum culturel autrichien, la BF15 accueille Esther Stocker pour sa première exposition dans un centre d’art français. Selon les organisateurs, “cette exposition s’inscrit dans une programmation axée autour des notions de trame, de maillage relationnel, productif ou technologique (…) Ainsi l’artiste italo-autrichienne nous introduit-elle du plan à l’espace, dans l’illusion d’une continuité que récuse l’impression pourtant inédite qu’elle produit. La grille, omniprésente dans son travail, et sous-jacente à l’histoire de la peinture, s’exhibe ici du sol au plafond”. Voilà qui est dit.

Jusqu’au 17 janvier – à la BF15, Lyon 1er

Pendant ce temps-là, à Saint-Étienne…

Un groupement de plasticiens s’est constitué pour créer et lancer le site Web 515m.fr, dédié aux arts plastiques, fédérateur et informant sur les activités, les œuvres et la diffusion des artistes locaux.

1 commentaire
  1. Blog lyonnais - jeu 1 Déc 16 à 16 h 27

    Ces expos m'ont l'air fantastiques ! le collectif Pig est incroyable, j'adore leur travail et l'expressivité de leurs oeuvres... C'est puissant ! J'aime vivre dans cette ville de culture qu'est Lyon.. y'as pas que Paris dans la vie ! Les beaux livres et les tableaux sont pour moi le plus beau chef d'oeuvre de l'humanité.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut