Dominique A / Imarhan / The Breeders © DR/DR/ Ellis Scott (montage LC)
Dominique A / Imarhan / The Breeders © DR/DR/ Ellis Scott (montage LC)

Lyon : les concerts de la semaine, de A comme Ané à B comme Deal

Si vous ne campez pas à la halle Tony-Garnier entre le passage de Thiéfaine et celui d’Orelsan, voici trois étapes musicales (plus une) pour monter le son progressivement cette semaine, du stade fragile aux nerfs rock en passant par le blues.

Dominique A bisse à Lyon lundi

2018, c’était un peu l’année A (A comme Dominique), celle des cinquante ans du chanteur de Provins. Après avoir débuté par un album aux sonorités électro-rock et un hommage dans l’exposition Rock ! au château des Ducs de Bretagne (qui reconstituait sa chambre d’adolescent), la voici qui s’achève avec un second album plus acoustique tout en douceur, La Fragilité, et un livre, Ma vie en morceaux. Ce lundi, Dominique A présente le premier au Radiant et D. Ané le second à la librairie Musicalame.

Rencontre-dédicace à la librairie Musicalame à 18h – (uniquement) sur inscription au 04 78 29 01 34 ou par courriel à librairie@musicalame.fr

Concert au Radiant-Bellevue à Caluire à 20h30 / 1re partie : Chevalrex


Le blues du Touareg à l’Épicerie jeudi

On a découvert en concert les Imarhan aux Fêtes Escales de Vénissieux et pu constater sur pièces que le groupe de Tamanrasset, énième émanation du genre “blues touareg”, aussi fascinant sur scène que sur ses disques hypnotiques, était sans nul doute l’avenir du genre. Deuxième dose.

Imarhan – Jeudi 15 novembre à 20h30 à l’Épicerie Moderne / 1re partie : L’Étrangleuse


Les canons du rock au Transbo dimanche

Vingt-cinq ans après Cannonball, titre qui fit l’effet d’une bombe et propulsa le groupe tout en haut du culte, les Breeders de Kim Deal (ex-hémisphère gauche des Pixies) sont toujours aussi fringant(e)s. En témoigne leur dernier disque, All Nerve, où le rock indé d’inspiration 90s n’a pas pris une ride. Confirmation sur scène.

The Breeders – Dimanche 18 novembre à 20h30 au Transbordeur


Bonus : samedi, Leyla McCalla au Polaris dans le cadre du festival Les Guitares – mais on vous en dit plus sur cette fée très vite.

Leyla McCalla © Nueva Onda Production
Leyla McCalla © Nueva Onda Production

[Articles extraits de Lyon Capitale n°782 – Novembre 2018]

à lire également
Etienne Daho © Richard Dumas // Gaëtan Roussel © DR (montage LC)
Même si Miossec fait défaut, la semaine de concerts lyonnaise reste solide. Avec le deuxième passage du Blitz rennais et un surprenant Trafic roussellien.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut