Service archéologique de la Ville de Lyon
Article payant

Les mystères des arêtes de poisson de Lyon

Monument romain, cachette pour le trésor des templiers, galeries militaires ? Les “arêtes de poisson” ont longtemps été un mystère qui nourrissait tous les fantasmes à Lyon. Des recherches archéologiques ont redistribué les cartes d’un monument qui restera fermé pour toujours aux Lyonnais.

L’édifice lyonnais le plus mystérieux et surprenant est caché aux yeux de tous. Avec plus de trente kilomètres de galeries souterraines dans ses deux collines, Lyon possède un exceptionnel patrimoine secret. Grottes, réseaux romains pour distribuer l’eau des aqueducs, galeries du Moyen Âge pour évacuer les trop-pleins lors de pluies abondantes ou canaliser les sources, toutes ces constructions ou merveilles de la nature ont des origines simples à déterminer. Toutes, à l’exception des “arêtes de poisson”. Plus d’un demi-siècle après leur découverte, celles-ci fascinent autant qu’elles questionnent. De quand date ce réseau, à quoi servait-il ? La colline de la Croix-Rousse cache des mystères qui n’auront peut-être jamais de réponse scientifique.

La découverte

Tout commence en 1959, rue des Fantasques, dans le 1er arrondissement de Lyon. Juste au-dessus de l’entrée du tunnel de la Croix-Rousse, côté Rhône.

Il vous reste 83 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Père de nombreux héros de comics Marvel comme Spider-Man, Hulk, ou Iron Man, Stan Lee est mort le 12 novembre 2018. A Lyon, des anciens résistants ont contribué à faire connaître Stan Lee et ses héros à la France, tout en devant affronter la censure. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut