Jean-Christophe Folly © Jean-Louis Fernandez

Théâtre : une nuit de Folly au TNP

L’acteur talentueux, Jean-Christophe Folly, jouera La Nuit juste avant les forêts, le saisissant monologue de Bernard-Marie Koltès au TNP, dans une mise en scène de Matthieu Cruciani.

Nous avons découvert Jean-Christophe Folly au TNP en 2022, dans un étrange spectacle, Salade, Tomate, Oignons,dont il étaità la fois l’auteur, le metteur en scène et l’unique acteur (même s’il jouait un homme et une femme).

Une formidable présence, une remarquable performance de jeu et d’écriture. Et une excellente raison d’attendre avec impatience sa prochaine prestation au TNP, du 3 au 12 avril.

Il sera à nouveau seul sur scène mais cette fois pour interpréter La Nuit juste avant les forêts, dans la mise en scène de Matthieu Cruciani.

Cette pièce écrite en 1977 par Bernard-Marie Koltès a la particularité d’être formée d’une seule et longue phrase.

Par une nuit de pluie, au coin d’une rue déserte, un homme, un peu ivre, en aborde un autre. Il cherche une chambre pour dormir quelques heures, il demande du feu mais n’a pas de cigarette, il voudrait payer à boire au passant mais n’a pas d’argent.

En fait, il veut se confier. Il se met à raconter les épisodes fragmentés de son existence. La langue viscérale de Koltès s’emballe. L’homme parle de désir, de fuite, de solitude, du manque de travail et de sang.

On retrouve dans ce monologue singulier la volonté de Koltès de donner une voix aux laissés-pour-compte, désemparés devant l’injustice et la brutalité du monde. Mais sans jamais céder au misérabilisme et au renoncement, plutôt pour continuer de se battre et d’espérer.

La Nuit juste avant les forêts – Du 3 au 12 avril au TNP

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut