La chorégraphe Carolyn Carlson à Lyon toute la semaine

Après Jean-Claude Gallotta l’hiver dernier, la Maison de la danse nous propose de découvrir durant une semaine les œuvres de Carolyn Carlson, grande chorégraphe qui marqua elle aussi l’explosion de la danse en France dans les années 1980.

Un “archipel”, c’est l’image qu’a choisie la Maison de la danse pour présenter, à partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche, le travail de la chorégraphe d’origine américaine arrivée en France dans les années 1970.

On retrouvera d’abord et surtout Carolyn Carlson sur scène, avec son dernier solo : Dialogue with Rothko. Et par l’entremise des sept danseuses qui reprennent Inanna.

Mais la chorégraphe elle-même sera aussi ce dimanche à la Sucrière, dans le cadre de la Biennale d’art contemporain, pour une performance dansée accompagnée de son célèbre complice contrebassiste Barre Phillips.

L’“archipel” multiplie enfin les plages d’accès à l’œuvre carlsonienne, par l’image (une grande partie de ses pièces et des reportages seront visibles à la nouvelle vidéothèque de la Maison ou sur le site Numeridanse.tv) et la rencontre (répétitions ouvertes, ateliers autour de son écriture…).

-----

Archipel Carolyn Carlson. Du 1er au 6 octobre, à la Maison de la danse (Lyon 8e/Bachut) et à la Sucrière (Lyon 2e/Confluence). Détail des horaires sur le site de la Maison de la danse.

-----

> Pour en savoir plus sur cette grande chorégraphe nourrie de spiritualité, à la danse pétrie d’onirisme, lire “Carolyn Carlson, la danse comme une poésie visuelle” dans le cahier Culture de notre mensuel d’octobre (en kiosques depuis vendredi et en vente en ligne ici).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut