L'inquiétante étrangeté

Après I Apologize, créée en 2004 aux Subsistances, et Une belle enfant blonde, au festival d'Avignon, Kindertotenlieder lui permet, à partir d'une tradition autrichienne, rituel de chasse aux démons et aux âmes damnées, d'explorer encore et toujours son obsession du rapport entre corps vivants et corps artificiels.

Kindertotenlieder, de Giselle Vienne, les 8, 9, 10 novembre, aux Subsistances, 8 bis quai Saint-Vincent, Lyon 1. 04 78 39 10 02 ou www.les-subs.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut