Julien Doré au Transbordeur

Dans la pose du sniper et le fusil chargé à bloc. Non, que l'on doutait tellement du talent de l'arrière-petit neveu de Gustave Doré, plutôt qu'on se demandait s'il n'avait pas tout donné lors de ses prestations télés à défriser les ménagères. On en a été pour nos frais, car Ersatz est une vraie bonne surprise et, accessoirement, un vrai bon disque. Si Julien Doré s'y dévoile toujours aussi peu derrière le masque du crooner trublion, certains morceaux sont carrément bluffants, loin des pitreries vocales auxquelles on avait été un peu habitué. Du coup, lolitas et mélomanes sont comblés et c'est sur scène que l'on attend le chanteur-showman au tournant. Celle du Transbordeur en l'occurrence.

Julien Doré, le 14 novembre au Transbordeur

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut