Lyon Capitale n°165 p.4
Article payant

Il y a 20 ans : Monoprix soulage les clients pressés

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale – Aujourd'hui, l'opération est devenue courante dans nos supermarchés. Les clients arpentent les rayons armés de leur télécommande, et scannent eux-mêmes les produits qu'ils achètent. En 1998, le self-scanning se lance tout juste à Lyon.

Le progrès technique détruit-il nos emplois ? Le débat est vieux comme le monde. En 1998, alors que l'enseigne Monoprix se lance dans le self-scanning, pratique qui autorise les clients à scanner eux-mêmes les produits qu'ils achètent, la question de l'emploi est posée. En 2018, on sait que ces pratiques n'ont pas (encore ?) remplacé les caissières de supermarché, mais à l'époque les craintes du grand remplacement par les machines sont bien présentes. Que va-t-il advenir, à terme, des 55 caissières du Monoprix de la Croix-Rousse ? Les gérants du magasin se veulent rassurants, expliquant que l'appareil pourra libérer du temps aux caissières, leur permettant de remplir d'autres fonctions au sein du magasin, comme à l'accueil par exemple.

Il vous reste 81 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Vu de la place Bellecour
Une salle mythique que les moins de quarante ans n’ont pas pu connaître, un lieu de la vie nocturne lyonnaise qui a accueilli Ray Charles, les Beatles, les Stones… Un palais aujourd’hui oublié, dont la fin de vie fut marquée à plusieurs reprises par la tragédie. Histoire du Palais d’Hiver, le plus grand music-hall d’Europe.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut