HOMMES CHERCHENT FEMMES DESESPEREMENT

Ils passent leur temps à chercher des femmes. Des femmes qui se cherchent elles-mêmes avant de se tourner vers Dieu, mais pas vers les hommes. A San Diego, les femmes rêvent de prendre l'avion.
Du désert du Nevada aux prairies écossaises en passant par le Niger, Là Hors De embarque vers un voyage surprenant, une pièce folle et ludique de l'auteur écossais David Greig. Dans un spectacle qui se ballade entre théâtre et vidéos, plusieurs histoires se tissent entre elles au moyen de vols internationaux, de téléphones portables... et d'oies sauvages à la recherche du Groenland. Avec des personnages empreints d'un humour tout en décalage, David Greig, l'auteur, et Nathalie Veuillet, la metteure en scène, revendiquent une humanité vivante donc vibrante, et signent une performance d'un genre théâtral nouveau.

San Diego, par la compagnie Là Hors-de. Du 16 au 27 octobre aux Subsistances, 8 bis quai Saint-Vincent, Lyon 1. 04 78 39 10 02 ou www.les-subs.com

De la Duchère aux Subsistances

Là Hors De, compagnie dirigée par Nathalie Veuillet et Wilfrid Haberey, est l'instigatrice de Sputnik, projet urbain de création artistique mené dans le quartier de la Duchère. ‘'On voulait remettre l'art dans ce qu'il y a de plus vivant dans la société. Le quartier de la Duchère est en pleine rénovation, une rénovation qui ne se limite pas à la démolition de barres d'immeubles. Il faut aussi des projets culturels pour accompagner cette réhabilitation'' explique Joseph Paillard, coordinateur de l'opération.
Installée depuis 2005 dans la barre des 1000, Là Hors De développe des résidences d'artistes (auteurs, interprètes et plasticiens) en collaboration avec la population, les acteurs de proximité et certaines institutions. Musée éphémère, Au court du Comptoir, Waterproof Exhibition (Nuits Sonores 2007), ou encore Faits Divers (Veduta 2007), sont autant de performances déjà inscrites dans ce Projet Sputnik.

Entretien avec Nathalie Veuillet, metteure en scène de San Diego.

Qu'est-ce qui vous a plu dans la pièce San Diego, de David Greig ?
C'est un texte qui parle du sens à donner à la vie, du sens à donner aux choses. C'est une vaste question à laquelle David Greig ne répond pas, mais qui m'a toujours intéressée. J'ai aussi adoré l'humour et l'intelligence de cette pièce décalée, qui s'appuie sur une écriture dramatique romantique et ludique à la fois. Et puis, du fait même de la construction cinématographique de la pièce, c'est un beau défi de dispositif scénique et de direction d'acteurs.

Pourquoi le choix d'un casting exclusivement masculin ?
San Diego est aussi l'histoire de la fuite des mères et par extension, de la fuite des femmes. Le texte suggère un monde où les femmes veulent démissionner, rentrer dans les ordres religieux, abandonner les enfants. Les mères disparaissent, meurent, donc je les ai supprimées. Dans un monde où les femmes ont de plus en plus de responsabilités, la fuite et la lâcheté, qui étaient réservées aux hommes, peuvent aussi devenir des adages féminins. Et si les femmes disparaissent, comment les hommes vont-ils reprendre leur place ? Comment vont-ils pouvoir se réapproprier la féminité ? Se partager les fonctions qu'occupe la femme ? En prime, il n'y a rien de plus beau que des garçons en jupe !

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut