Expo photos : Lutz/Christiaens, image-témoin/image-récit

La galerie Le Bleu du Ciel présente le travail de deux photographes ayant fait l’expérience des frontières, invisibles ou non.

Celle qui cerne l’univers clos du business pétrolier et gazier chez Christian Lutz (né en 1973), à travers un reportage photographique au Nigeria (deuxième volet d’une trilogie sur le pouvoir, après avoir étudié le pouvoir politique et le religieux).

Dans Tropical Gift, il saisit l’impact de la présence des compagnies occidentales et des expatriés sur le sol africain. Sous les qualités formelles des images, Lutz traite de l’exploitation des pays en voie de développement et des rapports de force induits par le pouvoir économique.

Autre photographe, autre style, Alexandre Christiaens (né en 1962) fait partie de ces artistes qui ont la bougeotte, pour qui le déplacement est indispensable à la création. L’artiste belge invite le spectateur à établir des liens entre diverses images collectées en Russie, en Chine, en Grèce ou encore en Belgique, à naviguer à vue dans des paysages naturels, portuaires ou urbains, d’où l’humain est souvent absent. Ses pérégrinations, rassemblées sous le titre Eaux vives, peaux mortes, font l’effet d’un long voyage, mélancolique et silencieux.

---

Tropical Gift, de Christian Lutz, et Eaux vives, peaux mortes, d’Alexandre Christiaens.
 Jusqu’au 9 novembre, au Bleu du Ciel, 12 rue des Fantasques, Lyon 1er.

-----

Cet article est extrait du supplément Culture de Lyon Capitale (sept. 2013-janvier 2014), disponible gratuitement dans divers lieux de la vie culturelle lyonnaise, notamment les bibliothèques municipales.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut