De Nada

Les années ont beau passer, on ne parvient pas à se lasser de Nada Surf. Beaucoup ne retiennent du groupe que le mythique Popular, portrait sans concession du système de castes à l’œuvre dans la jeunesse américaine. Depuis, le groupe s’est fait plus discret mais a pourtant sorti une pléiade d’albums, certes moins tonitruants que leurs tubes mais tous plus impeccables les uns que les autres. L’archétype du groupe qui vieillit bien.

Nada Surf. Lundi 20 février, à 19h, au Transbordeur.

à lire également
Vu de la place Bellecour
Une salle mythique que les moins de quarante ans n’ont pas pu connaître, un lieu de la vie nocturne lyonnaise qui a accueilli Ray Charles, les Beatles, les Stones… Un palais aujourd’hui oublié, dont la fin de vie fut marquée à plusieurs reprises par la tragédie. Histoire du Palais d’Hiver, le plus grand music-hall d’Europe.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut