De Nada

Les années ont beau passer, on ne parvient pas à se lasser de Nada Surf. Beaucoup ne retiennent du groupe que le mythique Popular, portrait sans concession du système de castes à l’œuvre dans la jeunesse américaine. Depuis, le groupe s’est fait plus discret mais a pourtant sorti une pléiade d’albums, certes moins tonitruants que leurs tubes mais tous plus impeccables les uns que les autres. L’archétype du groupe qui vieillit bien.

Nada Surf. Lundi 20 février, à 19h, au Transbordeur.

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut