© Rob Baker Ashton

Concert à Lyon : immortel Iggy Pop

Empêché de tourner librement par la Covid, l’immortel Iggy Pop piaffe de venir présenter sur scène son dernier album studio, le bien nommé Free.

À ce rythme, on se demande s’il y aura le moindre péquin à l’enterrement d’Iggy Pop. Tous les gens qui le connaissent et/ou l’admirent seront déjà probablement six pieds sous terre quand cela arrivera. Peut-être seul l’inoxydable Keith Richards sera-t-il là sur le dernier banc de l’église à goûter le vin de messe.

Oui, à 75 ans, Mister Pop semble increvable, capable d’effectuer à son âge bien des choses que les gens de 50 ans ne peuvent plus faire, comme partir en tournée mondiale, se tortiller comme un iguane le torse nu et en remontrer à tous les punks du monde.

Rien ne l’arrête, Iggy. À part peut-être la Covid qui, en 2021, a empêché le bon déroulement – c’est-à-dire le déroulement tout court – de sa tournée pourtant baptisée Free. Laquelle devait être le témoignage vivant et musical du fait que rien n’arrête Iggy, artistiquement cette fois


Jazz rock expérimental


Car Free est son dernier album qui verse dans une sorte de jazz rock expérimental – portant la marque de son trompettiste Leron Thomas. Iggy, qui se fait surtout interprète, l’a voulu comme une sorte de récréation après l’album et la tournée Post Pop Depression qui l’ont pratiquement fait sombrer dans une vraie dépression.

Le disque, qui évoque des figures clés pour le chanteur, comme Lou Reed (dont il reprend un vieux texte) ou le poète Dylan Thomas (idem) et n’est pas sans rappeler le disque testament de David Bowie, lui-même empreint d’une tonalité jazz, dit pourtant beaucoup plus d’Iggy Pop que sa réelle implication dans sa composition – quasi nulle.

Comme disaient beaucoup de lui ses albums de reprises. Car avec lui, l’interprétation, l’incarnation est tout. Et c’est avant tout ce qu’est l’ex-leader des Stooges, un interprète immense, un caméléon, un transformiste, un métamorphe, même, au corps et à la voix de caoutchouc. C’est peut-être ce qui explique cette extraordinaire longévité dont on s’apprête à avoir une preuve supplémentaire.


Iggy Pop – Le lundi 2 mai à l’Amphithéâtre 3000


 

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut