Départ Flip – Cie Virevolt © Blandine Soulage Rocca

Cirque : Virevolt, le goût du risque

Issus de l’école de cirque de Lyon, Aurélie La Sala et Martin Cuvelier portent haut les couleurs de leur compagnie, Virevolt. Ils nous embarquent dans un ballet aérien pour cinq trapézistes. À découvrir !

Avec un drôle de titre, Départ flip, pour sa nouvelle création, la compagnie Virevolt a décidé de jouer sur le paradoxe du spectacle de trapèze : dévoiler l’extrême légèreté des numéros en même temps que les risques, la dureté du travail nécessaire pour y parvenir. La scénographie est posée avec douze trapèzes dont cinq trapézistes s’emparent pour s’interroger sur les risques pris et les raisons profondes de leur investissement intense. Derrière le plaisir grisant, apparaît la face cachée du spectaculaire : la douleur, les respirations, la faiblesse, la peur, le contrôle, la recherche de l’équilibre, les arrangements avec les chutes, l’adaptation aux espaces. “J’ai toujours eu le goût du risque, dit Aurélie La Sala, qui a conçu la mise en scène. J’aime le trapèze et les clichés qu’il véhicule : l’odeur du pop-corn, les paillettes, la chute, les cris du spectateur… Une ambiance particulière qui se joue de tout. C’est la discipline aérienne par excellence du cirque, inspirante, suscitant l’imaginaire, cette discipline que nous tentons de maîtriser jour après jour m’a d’abord fait rêver. Mais le trapèze fixe, ce n’est pas que ça. Dans l’ombre, c’est un travail solitaire ou au mieux en duo. Un travail laborieux, toujours les mêmes lignes, le même engagement physique, les mêmes figures plus ou moins réinventées. À partir de cette base, je vais brouiller les pistes et trouver de nouveaux terrains de jeu.”

Virevolt / Départ flip

Vendredi 6 avril à 20h30 au Polaris (Corbas) – Annoncé COMPLET.

Reprise prévue aux Subsistances du 15 au 17 juin dans le cadre des Livraisons d’été

à lire également
Bells and Spells / Casus Circus / Federigo © Richard Haughton / Dylan Evans / Remy Huart (montage LC)
Camille Germser ramène ses plumes à la Croix-Rousse, Aurélia Thierrée (oui, la sœur de James) fait sonner ses cloches aux Célestins et le Casus Circus entrouvre son cabaret à Saint-Priest. Cette semaine, les théâtres de l’agglomération prennent clairement des couleurs de fin d’année.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut