Catherine Deneuve, première femme des Lumières clôture le festival

Clap de fin pour le festival Lumière 2016. Après plus de 170 films projetés, la 8e édition du célèbre festival de cinéma s’est achevée ce dimanche 16 octobre, en présence de Catherine Deneuve, prix Lumière 2016.

"L’édition 2016 a été illuminée par des films, des metteurs en scène, des cinéastes et de grands acteurs".

C’est sur ces mots que Thierry Frémeaux, directeur de l’Institut Lumière, s’est adressé aux milliers de spectateurs présents à la Halle Tony Garnier pour assister à la séance de clôture du festival.

Ovationnée par le public, Catherine Deneuve, qui est apparue très émue, a souhaité remercier l’Institut Lumière pour son "accueil chaleureux" en soulignant à quel point cette séance de clôture était "un moment mélancolique".

"Un de mes plus beaux souvenirs de tournage"

Devant une foule en liesse, l’actrice française a introduit la projection de l’œuvre Indochine de Régis Wargnier dans laquelle elle joue le rôle principal.

"Je suis très heureuse d’être ici ce soir pour vous présenter le film Indochine, qui est un de mes plus beaux souvenirs de tournage".

Après avoir été nombreux lors de la remise du prix Lumière, les hommages se sont finalement poursuivis. Régis Warnier, réalisateur du film Indochine, est revenu sur les débuts du tournage et sur sa complicité avec l’actrice.

"Ce film a été écrit pour toi. Si tu ne m’avais pas suivie, il n’aurait jamais existé, alors merci !", s’exclame le réalisateur.

Émue aux larmes, l’actrice Linh-Dan Pham qui joue le rôle de la fille de Catherine Deneuve dans Indochine s’est également adressée à l’actrice, dans une touchante déclaration : "Merci Catherine, ma maman au cinéma, tu as changé ma vie !".

 

177 films présentés

Une rétrospective en images a finalement permis aux spectateurs de (re)vivre cette 8e édition. Car durant plus d’une semaine, ce sont 177 films de tous genres et de toutes les époques qui ont été proposés. Des œuvres fantastiques dont Frankeinstein aux comédies telles que Les Bronzés font du ski, le festival Lumières se veut "un festival pour tous, à la rencontre de tous les publics".

Gérard Collomb a clôturé cette séance en annonçant, comme à son habitude, qu’une 9e édition du festival Lumière aura bel et bien lieu en 2017. Rendez-vous donc dans un an pour célébrer cette fête de l’histoire du cinéma dans une ville qui séduit de nombreuses personnalités du 7e art.

"Lyon est une ville qui me plaît beaucoup. Elle est mystérieuse et a un vrai passé. Je ne la considère pas comme une ville de province. Ce n’est pas comme à la capitale, les gens y vivent bien !", nous a confié Catherine Deneuve.

à lire également
L'un des derniers "endroits" où l'on pouvait encore "couper" a temporairement disparu. Durant cette période de confinement à cause du coronavirus COVID-19, les cinémas ont fermé leur porte. A Villeurbanne, près de Lyon, le Zola a choisi de lancer son "e-salle". 
Faire défiler vers le haut