guillotière

Ça s'est passé à Lyon un 17 février : le Rhône inonde la Guillotière

Du premier numéro du "Journal de Lyon et du Département du Rhône" à l'inauguration au musée de l'Imprimerie d'une salle pour l'atelier Audin, Lyon Capitale vous rappelle les faits historiques qui ont marqué les 17 février lyonnais au fil des siècles.

1795 : Premier numéro du "Journal de Lyon et du Département du Rhône", publié par Pelzin. Imprimerie Tournachon et Daval.

Au XIXe siècle, un lac à la Part-Dieu

1803 : Arrêté préfectoral affectant au culte protestant la Loge du change.

1812 : Une inondation du Rhône provoque de gros dégâts à La Guillotière. Après la décrue, un "lac" resta à la Part-Dieu, d'où aujourd'hui le nom de la rue du Lac.

1888 : Ouverture de la première exposition de la Société lyonnaise des beaux-arts, dans un baraquement temporaire, place Bellecour.

Au XXe siècle, conférence d’Édouard Herriot pour le salon des poètes

1901 : Séance inaugurale du Salon des poètes, créé par Mme Jean Bach-Sisley. Dans une des salles du musée Guimet, avec une conférence d'Édouard Herriot.

1947 : Le chanoine Alfred Ancel, supérieur du Prado, est nommé par le Pape évêque de Myrina, auxiliaire de Lyon.

1957 : Création de la Société d’Équipement de la Région de Lyon (SERL).

1988 : Au musée de l'Imprimerie, inauguration de la salle où a été réinstallé l'atelier de l'imprimerie Audin.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
À la fin du xixe siècle, les affaires de banditisme et autres crimes crapuleux font régulièrement la une des journaux. Mais deux Lyonnais, Alexandre Lacassagne et Edmond Locard, vont refuser que leur pays soit gangrené par le crime. Ensemble, ils vont révolutionner les méthodes de la police.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut