Défilé de la Biennale de la danse
Défile de la Biennale édition 2014 © Stéphane Rambaud

Ça s'est passé à Lyon un 10 juin : 1re biennale internationale de danse

Du serment de fidélité au Roi des Lyonnais en 1320 aux élections législatives de 1988, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 10 juin Lyonnais au fil des siècles.

1320 : Les 3054 habitants de Lyon prêtent serment de fidélité au Roi.

1568 : Lettres royales nommant Jean Saugrain imprimeur du Roi. (le premier).

1735 : La Ville de Lyon achète aux Jésuites leur part du domaine de la Tête d'Or, pour le compte de l'Hôtel-Dieu à qui elle le rétrocède le 14 juin.

1743 : La Ville emprunte 2 millions de livres sur la place de Gênes, pour payer le don gratuit "accepté" par le Roi par l'édit de mai 1743.

1744 : Lettres patentes nommant le fabricant Montessuy "régisseur général de tous les établissements que l'on devait faire pour perfectionner les tirages et moulinages en France".

1790 : Assemblée électorale du Département, pour élire le Conseil Général de Rhône-et-Loire. Le Conseil élu est nommé par décret le 28 juin, et se réunit le 8 juillet.

AU XIXe siècle, les premières séances privées de projection ciné

1803 : Arrêté préfectoral déclarant établissement municipal le Jardin botanique, désormais sous la responsabilité du maire. Confirmé par arrêté du 16 avril 1807.

1849 : La Chambre de commerce décide l'envoi à Paris d'une commission ouvrière (chefs d'ateliers et contremaîtres) pour visiter l'Exposition industrielle nationale. La première fois en France.

1862  : Achèvement du quai de l'Hôpital.

1886  : Le Conseil municipal accepte le legs Jean Chazière (testament du 23 août 1879, et codicilles), destiné à acquérir des œuvres d'art pour le musée.

1894 : A l'Exposition universelle, ouverture du pavillon de l'exposition ouvrière, organisé par les syndicats ouvriers.

1895  : Deuxième séance privée de projection cinématographique, première à Lyon, en congrès des sociétés photographiques de France, au Palais de la bourse. Une autre séance au banquet du congrès, le 12 juin, au restaurant Bessier et Millet.

Au XXe siècle, des exécutions à Limonest par la Gestapo de Lyon

1911 : Congrès national des avoués (cinq cents participants).

1934  : Au musée des Beaux Arts, inauguration de la salle de sculpture dans l'ancienne Église Saint-Pierre.

1944 : La Gestapo de Lyon abat 19 de ses prisonniers, au bord d'une route, à Limonest, La Chicotière.

1956  : Inauguration d'une statue de Bourgelat, dans la cour de l'École vétérinaire. (En pierre, par Salendre, pour remplacer la première, fondue en 1943).

1961 : Élections cantonales. Indépendants : Bruyas, Laugier, Sanoner. Action sociale : Magnin. Sans ét. : Chaine, Pradel.

1976  : Meeting communiste au Palais des Sports avec Georges Marchais. 13 000 personnes. Manifestation de catholiques traditionalistes.

1977 : Tenue à Lyon des premières Rencontres internationales de Théâtre pour la Jeunesse.

1977 : Semaine publique d'action contre le travail "noir" non déclaré. 1900 contrôles, 150 infractions constatées.

1978 : Première "Semaine internationale de l'Aviation", à Lyon, par "Aviation-Jeunesse".

1980 : Inauguration des bureaux de la mairie du 6e arr., rénovés après plusieurs mois de travaux.

1984 : Première Biennale internationale de la Danse, à Lyon.

1984 : Assises nationales des associations des jeunes issus de l'immigration. Vaulx-en-Velin et Villeurbanne.

1984  : Forum des communautés chrétiennes, organisé à Lyon par l'Union des oeuvres catholiques de France (U.O.C.F.).

1985 : Visite à Lyon du ministre de la Justice (R. Badinter) : visite technique des services du Palais.

1988  : Élections législatives. Élus dans le Rhône : 9 URC (droite) 5 PS. A Lyon, 4 URC : B.Isaac, M. Noir, JM. Dubernard et R. Barre.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
Depuis plusieurs années, le résistant Jean Nallit offre son témoignage à ceux qui ont la chance de le rencontrer. Héros lyonnais de la Seconde Guerre mondiale, il sera décoré par Emmanuel Macron ce 9 octobre. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut