Biennale de la danse : un défilé très orchestré

Ce dimanche 9 septembre, plus de 4 000 participants et 300 000 spectateurs sont attendus entre la place des Terreaux et la place Bellecour, pour le désormais traditionnel défilé de la Biennale de la danse. Sur le thème “Entre ciel et terre” et sous la direction artistique de Dominique Hervieu, cette nouvelle édition amorce des changements. En voici un avant-goût.

“Entre ciel et terre parce que l’art est la force d’enchantement sans cesse renouvelée qui propose le véritable oxygène de la vie, le souffle qui nous fait décoller au-dessus du sol. Voilà, l’occasion précieuse où les danseurs amateurs accèdent à la part la plus humaine en l’homme, celle où l’on intègre une société où il fait bon apprendre et réaliser des œuvres collectives.” (Dominique Hervieu)

Au total, ce sont 12 groupes de danseurs et musiciens de 12 territoires de Lyon et de la région Rhône-Alpes qui seront présents, encadrés chacun par un chorégraphe professionnel. Comme pour les précédents défilés, le travail de répétition, de création des costumes et de la musique aura bien commencé un an auparavant Les 4 000 amateurs seront rassemblés sur un parcours qui partira de la place des Terreaux pour remonter la rue de la République et finir en apothéose sur la place Bellecour.

Le premier changement vient du fait que Dominique Hervieu prend la direction artistique de ce défilé, menée de manière transversale avec Mourad Merzouki. Elle crée les “Tutti” qui sont des moments de silence, intégrés au trajet de chaque groupe en effusion. Histoire de savourer de manière encore plus intense ce qu’il se passe à l’instant présent.

Avec la complicité du plasticien-scénographe Court-Circuit, elle met en scène l’ouverture du défilé et les “Pointillés” (petits groupes s’insérant dans l’intervalle entre deux projets) avec des participants “roulants” : rollers, trottinettes, skates, fauteuils roulants, poussettes et… des (vrais) facteurs à vélo ! Son souhait est que désormais chaque défilé invite d’autres formes d’art ou d’autres pratiques que la danse comme, par exemple, la mode ou le design.

La dernière nouveauté, c’est d’offrir au public un spectacle gratuit ; pour cela, elle a demandé à Mourad Merzouki de revisiter sa célèbre pièce Récital. Le chorégraphe a également imaginé la tarentelle qui sera dansée par des milliers de personnes, toujours place Bellecour, pour le final du final. Cette chorégraphie, simple et courte, s’inspire de L’Hymne à la joie, l’hymne officiel européen, ode à la liberté, à la paix et à la solidarité. À l’image du défilé !

------------

Défilé de la Biennale de la danse,

Dimanche 9 septembre, à partir de 14h30. Départ de la place des Terreaux.

à lire également
Changement de direction, rapprochement avec le musée des Beaux-Arts, fonctionnement de la Biennale d’art contemporain, la ville de Lyon a présenté ce mercredi la nouvelle organisation du MAC de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut