Casquette IRMAK M.F

Alper Irmak : de la création au grand défilé

Casquette IRMAK M.F ()

A 30 ans, Alper Irmak n’a pas fini de faire parler de lui. Le styliste a monté sa griffe il y a de cela six ans à Lyon. Originalité, service personnalisé, et shows exceptionnels sont les ingrédients de sa réussite. Rencontre.

Alper Irmak est un jeune autodidacte lyonnais. Après avoir travaillé huit ans dans la boutique de luxe Graphiti, il a décidé de voler de ses propres ailes. "J’ai eu l’appui de gros clients, mais je me considère comme un self made man, j’ai tout appris sur le tas", explique-t-il. Créée en 2005, sa marque propose des vêtements "sport chic" pour les jeunes branchés actifs. "Les clients peuvent aller travailler avec mes créations, sans se prendre la tête", indique le styliste. "Mais tout est travaillé et stylisé, même nos joggings sont habillés", poursuit-il. La marque s’est également faite connaître grâce à une pièce phare : la casquette "Mother Fucker", dont le succès a provoqué une rupture de stock. Depuis trois ans, la griffe dédie également une collection dans le même esprit sport chic pour les femmes.

Un service personnalisé pour les clients

Mais la marque Irmak s’est surtout développée grâce à ses services personnalisés. En effet, Alper Irmak ne fonctionne que sur rendez-vous dans son showroom au cœur du "Carré d'or" lyonnais, situé rue du président Édouard Herriot. Dans cette pièce d'exposition, le styliste accueille personnellement les clients et leur prodigue un conseil privé et personnalisé. "Ici, ils se sentent chez eux. Ils peuvent essayer des vêtements qu’ils n’auraient jamais essayé ailleurs", concède-t-il.

showroom ()

La marque s'inspire d'ailleurs principalement de ses clients. "Ils sont les véritables moteurs de la tendance, j'adapte mes pièces à ce qu'ils aiment", confie- Alper Irmak. Pourtant, le prix reste abordable, "à en moyenne 20 euros de plus que les marques traditionnelles", selon lui.

Un défilé prometteur

Ces trois dernières années, Alper Irmak a investi des endroits insolites pour ses défilés : l'I-WAY de Lyon, le Cinéma Gaumont Pathé Vaise et le Cinéma UGC de la Cité Internationale. "Mais le dernier défilé à l’UGC a été décevant, l’endroit ne s’y prêtait pas du tout au niveau technique", avoue t-il. Pour le styliste qui veut redorer son blason, tous les espoirs sont fixés sur le défilé du 28 juin. La marque va envahir les 3000m carré du club l'Imprévu pour une soirée "fabuleuse et exceptionnelle" selon Irmak. Une vingtaine de modèles défileront, chaque pièce de la collection ayant son mannequin attitré. La soirée sera parsemée de surprises et petits shows de danseurs et chanteurs, avant le grand défilé. "Je suis le seul à proposer à mon échelle des shows et projets comme cela", s'enthousiasme le créateur. Avant de confier : " Je m'inspire des grandes enseignes et professionnels".

défilé ()

Reste à espérer que ce défilé soit à la hauteur de ses projets pour l'avenir. "J'espère développer la marque au niveau national et international, et pourquoi pas ouvrir quelques boutiques dans des capitales européennes", conclut-il.

Défilé Alper Irmak, ce jeudi à partir de 20h sur invitation.

à lire également
Gabriela Ortiz, la créatrice de la marque Leonor Roversi © Tim Douet
Ses valeurs : la multiculturalité et l’égalité homme-femme. Ses armes : un sens aiguisé du commerce et un dynamisme à toute épreuve. Gabriela Ortiz, à la tête de la toute jeune griffe de prêt-à-porter Leonor Roversi, compte bien conquérir le cœur, et l’esprit, des Lyonnais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut