Repères

En 2013, la France devra proposer, à nouveau, des candidatures aux côtés de la Slovaquie. La ville retenue aura à décliner un programme culturel fédérateur tout au long de l'année concernée. Marseille, Nice, Strasbourg, Bordeaux, Toulouse, Lyon et Saint-Etienne sont les sept villes aujourd'hui en compétition. Elles présenteront leur projet à un jury, le 15 novembre. Celui-ci éliminera certaines candidatures. Avant une seconde audition et la proclamation du résultat.

Le logo
Des tiges qui s'élèvent vers le ciel, des feuilles qui naissent et qui grandissent, comme pour rappeler la renaissance de la ville de Saint-Etienne. Comme la fable de La Fontaine, le roseau stéphanois a plié, mais n'a pas rompu, et poursuit sa métamorphose.

Le slogan

Temps de Cultures. Culture du Temps.
Si le slogan paraît un peu emphatique, le projet de Saint-Etienne s'inscrit véritablement dans le long terme, comme le symbole d'une ville qui "prend le temps d'être de son temps". Le projet stéphanois se déclinera 7 années durant, 7 comme le nombre de collines sur lesquelles est construite Saint-Etienne. Ainsi, de 2008 à 2014, Saint-Etienne tentera de repenser son identité en se transformant en "atelier européen de la culture".

à lire également
Le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, et son vice-président chargé du tourisme, Nicolas Daragon, ont lancé l’idée d’un axe gourmand entre Dijon et Marseille, voué à devenir un haut lieu de pèlerinage touristique.

Les commentaires sont fermés

REPERES

Le nom de ces brigades mobiles fait référence au surnom de Clémenceau, redouté pour ses coups de griffe politiques, et ses écrits et propos mordants.

Les stups, priorité n°1
La lutte contre le trafic de stupéfiants est la priorité n°1 de la DIPJ de Lyon. D'après une enquête de notre journal (01/07), 1 à 3 tonnes de cannabis sont consommées chaque semaine dans la grande région de Lyon. Autres priorités de la DIPJ, la lutte contre le trafic de voitures, le proxénétisme et la contrefaçon de cartes bancaires.

La DIPJ de Lyon, c'est quoi ?
La direction interrégionale de police judiciaire de Lyon a compétence sur les régions Rhône-Alpes/Auvergne et dans le ressort des cours d'appel de Lyon, Grenoble et Chambéry, soit 17 tribunaux de grande instance. 400 personnes travaillent dans plusieurs services (division criminelle, économique, financière, scientifique et administrative).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut