Lyon BD Festival 2012 Nicolas Otéro

Lyon BD Festival : encore plus d’ampleur pour la 8e édition

Lyon BD au palais de la Bourse © DR

Jeune festival, avec seulement huit années au compteur, Lyon BD continue sa croissance rapide. Après être sorti des murs du palais du Commerce et avoir contribué à créer un solide pont entre Lyon et le Québec, il s’installe cette année dans les musées, au théâtre et fait même venir un peu d’Argentine en ville.

Le festival Lyon BD a ce petit goût d’originalité qui fait la différence. À travers sept éditions, la manifestation a grandi, mûri et surtout est parvenue à proposer un peu de sang frais dans un monde du 9e art qui continue de fasciner et de passionner. La BD est désormais partout, sur Internet, au cinéma et surtout dans les librairies. Mais cela ne semble pas suffire à Lyon BD, qui la fait désormais entrer dans les institutions, avec une exposition “Murena” au musée de Saint-Romain-en-Gal.

La BD au musée

De leur côté, les Bidochon de Binet commenteront certaines œuvres du musée des Beaux-Arts de Lyon pendant le week-end du festival. À cette occasion, ceux qui achèteront leur billet pour Lyon BD pourront entrer librement dans les deux lieux, tandis que les visiteurs des musées pourront accéder gratuitement au festival.

Histoires de Lyon © Lyon Capitale

De son côté, le musée Gadagne accueille une sélection de planches d’Histoires de Lyon (éd. Lyon Capitale) dans les salles qui ont inspiré les auteurs. Le festival est également marqué par de nombreuses expositions et temps forts dans toute la ville et durant tout le mois de juin, avec entre autres une journée d’étude autour de “BD et science” en compagnie de Marion Montaigne (Tu mourras moins bête mais tu mourras quand même) à l’ENS.

Toujours plus de spectacles vivants

Lyon BD, spectacles années précédentes © DR

Lyon BD se distingue par sa propension à lier le monde du 9e art avec celui du spectacle vivant. Pour la quatrième fois, “Sur les planches” réunit des auteurs de BD (Margerin, Jouvray, Pourquié et Bertail) et des comédiens d’improvisation au théâtre l’Odéon-comédie. Au même endroit, durant les deux jours du festival, les visiteurs pourront assister à cinq spectacles : L’Atelier Mastodonte réunira sur scène les artistes Trondheim, Bertail, Yoann Benoît Féroumont et Guillaume Bianco ; Il était une suite permettra au public d’imaginer la suite d’un album avec l’auteur présent ; Dessine une impro verra s’affronter deux équipes composées d’un dessinateur et de comédiens ; l’excellente pièce de Jocelyn Flipo Dans ta bulle sera jouée avec un pianiste et une chanteuse en live ; enfin le battle “Planches Atlantique” permettra à des auteurs français et québécois de mesurer leur talent. Les cinq spectacles sont accessibles avec le billet d’entrée au festival (à partir de 10 € pour Sur les planches).

Deux jours de rencontres et dédicaces

Fluide Glacial à Lyon Cap © Edika

Face à une programmation aussi éclectique, les deux jours de dédicaces et de rencontres du festival paraîtraient presque anecdotiques. Ce n’est heureusement pas le cas, avec parmi les invités : Pénélope Bagieu, Binet, Boulet, les frères Jouvray et Lewis Trondheim. S’y ajoute cette année une délégation d’Argentine composée d’une vingtaine de personnes, dont les dessinateurs Mandrafina (Spaghetti Brothers) et Liniers (MacAnudo). Enfin, la rédaction de Fluide Glacial sera également présente et en profitera pour venir faire un tour à Lyon Capitale pour illustrer l’actualité sur notre site Internet.

Beaucoup de choses encore cette année, et surtout une générosité rare dans le monde des festivals BD. Pour Mathieu Diez, président du festival, les choses ne sont pas près de stagner : “On va continuer de se développer, et aller davantage vers les auteurs internationaux. Nous voulons penser les relations sur le long terme et ne surtout pas se contenter de faire venir des gens deux jours et puis leur dire “au revoir”. Nous avons envie de garder des liens avec eux pour faire des choses régulièrement.” Lyon BD n’a plus envie de se contenter de deux jours de in et d’un mois de off : le festival espère bien compter toute l’année à Lyon.

-----

Jeudi 13 juin

> Fluide glacial sur lyoncapitale.fr – toute la journée.
> BD et science, à l’ENS, avenue Jean-Jaurès, Lyon 7e – de 10h à 17h.
> Sur les planches, à la Comédie-Odéon, 6 rue Grôlée, Lyon 2e – à 21h30.

Le week-end du FESTIVAL (15-16 juin)

> Spectacle vivant à la Comédie-Odéon, 6 rue Grôlée, Lyon 2e – les après-midi.
> Dédicaces, rencontres… au palais du Commerce et à l’hôtel de ville – samedi 10h-20h, dimanche 10h-18h. Entrée : 5 la journée, 8 les deux jours.

Les EXPOS qui durent

> Histoires de Lyon, du 12 au 30 juin, au musée Gadagne, Lyon 5e.
> Murena, jusqu’au 1er septembre, au musée Gallo-Romain de Saint-Romain-en-Gal (Vienne).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut