L'Opéra ouvert de bas en O !

L'institution lyrique lyonnaise révèle à tous les publics les mystères de ses entrailles et fait la démonstration de ses savoir-faire dans un esprit très ludique.Â

Interpréter, avec l'orchestre de l'Opéra de Lyon, l'ouverture de Carmen de Bizet, entonner ô sole mio sur la grande scène, assister à une répétition publique du ballet ou créer une toile décorative avec les peintres de l'Atelier de l'Opéra... Voilà quelques unes des folies lyriques proposées par l'Opéra de Lyon pendant son "Jour O", samedi 17 février. Cette journée portes ouvertes ludique, participative et enjouée est la troisième du genre, les précédentes ayant réuni plus de 10Â 000 personnes de tous âges et de tous horizons, épatées de parcourir les 17 étages de l'Opéra, de l'immense salle de répétition au -5 à la salle du ballet au +12 qui offre l'une des plus belles vues de Lyon. Le grand public découvre alors que l'Opéra est une ruche qui abrite près de 400 personnes et où de nombreux corps de métier (chanteurs, danseurs, mais aussi ingénieurs du son, couturières, machinistes, coiffeuses ou cordonniers) concourrent à la magie des spectacles.Â

Mais cette année, l'Opéra de Lyon n'est plus seul à se lancer dans cette histoire d'O, puisqu'une centaine d'opéras en Europe ouvrent leurs portes ce jour-là pour célébrer 400 ans d'art lyrique*. Chacun choisit sa formule : simple visite guidée, débat sur l'avenir de l'Opéra ou petit spectacle. Mais Lyon présente sans conteste le programme le plus copieux et le plus original. "La spécificité de Lyon est de mettre en lumière tous les métiers de l'opéra et de privilégier la participation de tous les publics" explique Serge Dorny, directeur général de l'Opéra de Lyon. Pour lui, ce Jour O participe au "dispositif, mis en œuvre depuis plusieurs années, de renouvellement des publics et de plus grande accessibilité de l'opéra". Une politique volontariste qui porte ses fruits puisqu'aujourd'hui, 23 % des spectateurs de l'Opéra de Lyon ont moins de 28 ans et une action spécifique se développe en direction des habitants des pentes la Croix-Rousse et de Vénissieux (où sont implantés les ateliers de costume et de décors de l'Opéra).Â

Séduite par cette démarche d'ouverture vers tous les publics, La Caisse des Dépôts a décidé de soutenir cette opération, au niveau national et lyonnais. "La Caisse des Dépôts a trouvé dans le droit fil de ses missions d'intérêt général de soutenir cette action qui permet de rendre l'opéra accessible au plus grand nombre" explique la directrice Edith Lalliard.Â

Pour ce "Jour O" troisième du genre, l'Opéra reprend son savoureux "karaoké lyrique", cette fois-ci costumé, maquillé et accompagné de clips vidéo... Et d'autres moments exceptionnels comme une séance de maquillage ou de claquettes, la visite des cintres de la maison lyrique ou un atelier hip-hop. Autant de façons ludiques et attractives de percer les mystères de l'Opéra.

*Le 24 février 1607 était créée à Mantoue l'Orfeo de Monteverdi, premier chef d'œuvre dans l'histoire de l'opéra à s'être maintenu au répertoire.

> Jour O, samedi 17 février, de 14h à 23h. Entrée libre. Ateliers sur réservations : 0826 305 325. www.opera-lyon.com

Sélection programmeÂ

Ateliers

Atelier dessin (dès 6 ans), séances d'une heure à 14h et 15h.

Atelier claquettes (dès 5 ans), avec Sylvie Kay, séances de 45 mn à 17h et 19h.

Atelier maquillage et coiffure (dès 5 ans), séances de 45 mn à 14h, 15h, 16h, 17h, 18h30 et 19h30.

Répétition publique du Ballet, séances de 25 mn à 14h30, 15h, 15h30, 16h30 et 17h.

Atelier slam (dès 12 ans), séances de 45 mn à 18h et 19h.

Amphithéâtre

Karaoké lyrique, séances de 45 mn à 14h50 et 17h40.

Chantez avec le cœur d'enfants de l'Opéra (programme conçu pour le jeune public), séance de 30 mn à 15h45.

Bœuf jazz, séance de 55 mn à 18h35.

Grande salle

Chantez avec les chœurs et la maîtrise de l'Opéra, séances de 30 mn à 14h et 17h.

Jouez des extraits avec les musiciens de l'orchestre, séances de 40 mn à 15h25 et 19h05.

Battle hip-hop, avec les Pockemon, les Smockemon et un DJ, séance à 21h.Â

A noter : les partitions des morceaux chantés ou joués avec l'orchestre et les chœurs sont disponibles sur le site internet ou à l'accueil de l'Opéra.Â

à lire également
Daniele Rustioni dirigeant l’orchestre de l’Opéra de Lyon © Blandine Soulage
Deux productions de l’Opéra sont présentées ce mois-ci à Lyon, l’une à domicile, l’autre à l’Auditorium. Comédie exotisante (Ravel) versus parabole patriotique (Verdi) : deux salles, deux ambiances…
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut