The Notwist
© Joerg Koopman

Concert : The Notwist, une machine à danser à l’Épicerie

Sur la scène de Feyzin samedi, peut-être l’un des meilleurs groupes de pop de la décennie passée.

Il faut bien l’avouer, sorti du krautrock, que personne n’écoute vraiment (il y a mieux pour passer la serpillière), on a toujours eu une grosse tendance à faire l’impasse sur le rock allemand et pire sur la pop (Modern Talking mis à part, pour des raisons évidentes de décence capillaire).

Et l’on peut ignorer que, sous ses airs de ne pas y toucher (ses airs allemands), ses marottes électronisantes, ses gadgets de Géo Trouvetou (un grand type joue du Wii-synthé sur scène), The Notwist est peut-être l’un des meilleurs groupes de pop de la décennie passée, au compte de la finesse et de la science mélodique jamais forcée (Neon Golden, 2002, chef-d’œuvre pas resté sans suite).

Et en concert une machine à danser d’une sophistication et d’une efficacité kolossales.

The Notwist – Samedi 4 février à 20h30, à l’Épicerie Moderne.
1re partie : Pethrol (aperçu ci-dessous)

à lire également
Quand l’Opéra et l’Auditorium trafiquent “underground”, c’est presque les concerts de rock qui semblent classiques. Soyez curieux, et bons concerts !
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut