The Notwist
© Joerg Koopman

Concert : The Notwist, une machine à danser à l’Épicerie

Sur la scène de Feyzin samedi, peut-être l’un des meilleurs groupes de pop de la décennie passée.

Il faut bien l’avouer, sorti du krautrock, que personne n’écoute vraiment (il y a mieux pour passer la serpillière), on a toujours eu une grosse tendance à faire l’impasse sur le rock allemand et pire sur la pop (Modern Talking mis à part, pour des raisons évidentes de décence capillaire).

Et l’on peut ignorer que, sous ses airs de ne pas y toucher (ses airs allemands), ses marottes électronisantes, ses gadgets de Géo Trouvetou (un grand type joue du Wii-synthé sur scène), The Notwist est peut-être l’un des meilleurs groupes de pop de la décennie passée, au compte de la finesse et de la science mélodique jamais forcée (Neon Golden, 2002, chef-d’œuvre pas resté sans suite).

Et en concert une machine à danser d’une sophistication et d’une efficacité kolossales.

The Notwist – Samedi 4 février à 20h30, à l’Épicerie Moderne.
1re partie : Pethrol (aperçu ci-dessous)

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut