Place Bellecour © Tim
© Tim Douet

Ça s’est passé un 15 janvier : Rhône et Saône se rejoignent à Bellecour

Des inondations de 1756 à l’inauguration d’une école municipale de tissage place Belfort en 1886, Lyon Capitale vous rappelle les événements qui ont marqué les 15 janvier lyonnais au fil des siècles.

1236 : Raoul de Peyrins, évêque d'Agen, est promu au siège de Lyon, en place de Robert d'Auvergne, décédé.

1245 : Innocent IV consacre à Lyon Boniface archevêque élu de Cantorbéry. Celui-ci va séjourner à Lyon jusqu'en septembre 1249.

1550 : Lettres d'Etat nommant Jacques d'Albon de Saint André au gouvernement de Lyonnais, Dombes, Forez, Beaujolais, haute et basse Auvergne, Bourbonnais, baillage de Saint-Pierre-le-Moûtier, haute et basse Marche, Combraille.

1556 : Lettres nommant Jacques d'Albon de St André au Gouvernement de Lyon.

1691 : Ordonnance nommant Jean Anisson à la direction de l'Imprimerie royale.

1705 : Mort d'Adrian Van der Cabel, peintre. Lyon, Platière. (Né à Riswyck, Hollande, 1631).

1756 : Inondations. Dans la nuit du 15 au 16, le Rhône et la Saône se rejoignent à Bellecour.

1766 : Premier numéro du "Courrier littéraire", par Périsse, imprimeur. Bibliographie des livres nouveaux parus en France et à l'étranger.

1772 : Feuille préface du "Glaneur", par A. de La Roche. Nouvelles des lettres, des sciences et des arts.

1789 : Deuxième séance de l'"Assemblée du Tiers-Etat" de la Ville de Lyon, aux Grands Carmes.

1790 : Démission des officiers de la milice bourgeoise obtenue par contrainte, par des assemblées populaires des 11-13 janvier.

1791 : Adjudication du domaine du château de La Motte propriété des religieuses de Sainte-Elisabeth des Deux Amants, à Pierre-Etienne Verd.

1791 : La municipalité nomme sept prêtres assermentés professeurs au séminaire Saint-Irénée, pour remplacer les sulpiciens, réfractaires.

1796 : L'administration du district de Villefranche cesse ses fonctions.

1835 : Premier numéro de la Revue du Lyonnais.

1862 : Achèvement de l'égout collecteur de la rive gauche, le long du Rhône, du Parc à la rue Rabelais.

1869 : Constitution de la Société civile de médecine pratique (pour la construction de l'hôpital St Luc). (Dr Emery, Dr Gallavardin, Paul Borel, L. Meaudre, A. Servan).

1871 : La 1ère légion du Rhône participe aux combats d'Héricourt (Haute Saône). L'armée de l'Est doit se retirer.

1883 : Procès de 66 anarchistes (dont Kropotkine) devant le Tribunal correctionnel de Lyon. 14 contumaces. Prisons et amendes.

1886 : Inauguration d'une École municipale de tissage, place Belfort.

1902 : Fondation de l'Automobile-club du Rhône.

1906 : Début des inventaires des églises dans le Rhône. Terminés à Lyon le 15 mars, sauf St Bonaventure, Ainay et St François. Terminé le 26 juin. Pas d'incident grave.

1910 : On commence de démolir les logements du marché de la place de la Victoire, en vue de la construction du Palais de la mutualité.

1943 : Dissolution du conseil municipal remplacé par une délégation présidée par Pierre Bertrand.

1951 : Mort d'Antoine, dit Marius, Audin, imprimeur, membre de l'Académie. Lyon 3e. (Né à Beaujeu, le 5 février 1872). Inhumé à Tassin.

1954 : Audience solennelle d'installation du Tribunal administratif (ancien conseil de préfecture, transformé par décret du 30 septembre 1953, à effet du 1er janvier 1954).

1977 : Mise en service de l'usine de destruction et traitement des déchets industriels "Plafora", dans la plaine de l'Ain. Inaugurée le 4.

1984 : Forum des associations organisé par la Municipalité. 650 stands au Palais de la mécanique. 28 000 visiteurs.

1985 : Mission d'exploration économique aux Etats-Unis, organisée par l'ADERLY. (Parmi les membres de la mission, le maire et le président de la Chambre de Commerce).

1985 : Visite à Lyon du Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle (Michel Delebarre).

à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut